« Le meurtre de Calas, commis avec le glaive de la justice, le 9 mars 1762, est un des plus singuliers évènements qui méritent l’attention de notre âge et de la postérité »

(Voltaire, Traité sur la Tolérance).

 

« « L’affaire Calas est un évènement fondateur de la modernité juridique et de l’idée de tolérance.

L’affaire Calas fait de Voltaire un précurseur de l’intellectuel engagé » (P. Dumouchel et B. Melkevik).

 

Bel exemplaire, très grand de marges, conservé dans sa reliure en demi-maroquin de l’époque.

  CALASbHDef

 

 

 

Voltaire. [Affaire Calas]. Recueil de différentes pièces sur l’affaire malheureuse de la famille des Calas.

S. d. [1762-1765].

 

In-8 de 643 pp.

Demi-maroquin rouge, plats de papier marbré rose, dos à nerfs orné de filets et de fleurons dorés, pièce de titre en maroquin havane, tranches rouges. Reliure de l’époque.

 

199 x 121 mm.

 

Recueil de 14 pièces dont 4 par Voltaire, soit plus de la moitié des contributions de Voltaire à cette affaire.

La dernière pièce est le jugement souverain de réhabilitation du 9 mars 1765.

Bengesco, I, 1675, 1677,1 et 1678,2 ; L’œuvre imprimé de Voltaire à la B.N., 3944, 3949, 3953.

 

Voltaire. Pièce originales concernant la mort des Srs Calas et le jugement rendu à Toulouse : Extrait d’une lettre de la Dame veuve Calas du 15 juin 1722 ; 22 pp. (Voltaire à la BN, n°3944).

Voltaire. Histoire d’Elisabeth Canning  et de Jean Calas. S.l.n.d. (Genève, 1762) ; 20 pp. (Voltaire à la BN, n°3953 ; Bengesco, 1678).

Voltaire. Mémoires de Donat Calas pour son père, sa mère & son frère. Déclaration de Pierre Calas. S.l. n.d. (1762) ; 30 pp. (Voltaire à la BN, n°3948).

-Mémoire pour Dame Anne-Rose Cabibel, veuve du Sr Jean Calas… Impr. Le Breton, 1762 ; 136 pp.

-Mémoire à consulter… Impr. Le Breton, 1762 ; 70 pp., 1 f.

Loiseau de Mauleon. Mémoire pour Donat, Pierre & Louis Calas. Impr. Le Breton, 1762 ; 63 pp.

-Thiroux de Crosne. Mariette. Réflexions pour Dame Anne-Rose Cabibel… Le Breton, 1763 ; (1) f., 10 pp. ; Observations…, Le Breton, 1764 ; 29 pp.

Mariette. Mémoire… Grangé, 1765 ; 53 pp.

Dupleix de Bacquencourt – Beaumont. Mémoire… Impr. Louis Cellot, 1765 ; 94 pp.

-Mémoire… L. Cellot, 1765 ; 32 pp.

-Mémoire… P. Merlin, 1765 ; 28 pp.

Voltaire. Lettre… S.l.n.d. ; 16 pp.

Jugement souverain… P., Impr. Royale, 1765 ; 39 pp.

 

A propos de l’Affaire Calas, Voltaire écrit à un ami, Fyot de La Marche : « J’en suis hors de moi ; je m’y intéresse comme homme, un peu même comme philosophe. Je veux savoir de quel côté est l’horreur du fanatisme. ».

Voltaire le crie, Calas a été « juridiquement immolé par le fanatisme ».

Pour alerter l’opinion publique et obtenir la révision du procès Voltaire va constituer un dossier.

 

Olry Terquem établit un lien explicite entre l’affaire Raphael Lévy (1669), l’affaire Calas (1762) et l’affaire du chevalier de la Barre (1766). : « Nous avons réuni ici, écrit-il, les récits des trois derniers assassinats judiciaires qui ont eu lieu en France au nom de la religion : un Juif dans le XVIIème siècle ! Personne ne s’en émeut ; le fait reste ignoré ! Un protestant et un catholique dans le XVIIIème siècle ! Mais Voltaire et ses amis étaient là, l’heure avait sonné ; la mesure était à son comble, elle a débordé en 89. »

Pour Terquem l’injustice qui touche le chevalier de La Barre et Calas mène tout droit, par son ignominie, à la Révolution française. (P. Birnbaum, L’affaire Raphael Lévy, Une accusation de meurtre rituel à Metz en 1669).

 

« L’affaire Calas est un évènement fondateur de la modernité juridique et de l’idée de tolérance. Un évènement fondateur car Voltaire a créé l’Affaire Calas en faisant du drame d’un individu, un enjeu philosophique et politique. Il a transformé un cas de chronique judiciaire locale en question de société dont il a saisi l’opinion publique éclairée de France et d’Europe. Il a tiré de l’opprobre et du secret des arcanes de la justice criminelle un condamné à mort pour innocenter publiquement une victime du fanatisme et de l’intolérance religieuse. Voltaire a eu le courage d’entreprendre la réhabilitation de Calas malgré les nombreuses difficultés de l’affaire et l’inertie pour ne pas dire l’hostilité de l’institution judiciaire. Mais surtout il a eu le génie de faire de cette réhabilitation un combat, une cause pour la raison, la justice et la tolérance. L’affaire Calas a été l’occasion pour Voltaire de penser la tolérance en termes de philosophie pratique pour l’opposer à l’intolérance religieuse, prévenir le fanatisme et garantir la liberté. » (Tolérance, pluralisme et histoire, P. Dumouchel et B. Melkevik).

Ce procédé, sans précédent, fait de l’affaire Calas le prototype du recours au « tribunal de l’opinion publique » et de Voltaire, un précurseur de l’intellectuel engagé.

 

Bel exemplaire, très grand de marges, conservé dans sa reliure en demi-maroquin rouge de l’époque.

 

Le Mémoire de Donat Calas par Voltaire comporte une correction manuscrite changeant le texte qui sera prise en compte dans les éditions suivantes datant de 1762.

Le Mémoire à consulter, et consultation pour la Dame Anne-Rose Cabibel, veuve Calas, & ses enfants possède 4 corrections manuscrites.

CONTACT

ADRESSE 1 rue de l’Odéon, 75006 Paris
MOBILE +33 (0) 6 18 08 13 98
TEL +33 (0) 1 42 22 48 09
FAX +33 (0) 1 42 84 09 69
MAIL asourget@hotmail.com
   librairie@ameliesourget.net
 
Plan d’accès

HORAIRES

LUNDI 10h – 13h / 14h – 18h
MARDI 10h – 13h / 14h – 19h
MERCREDI 10h – 19h
JEUDI 10h – 19h
VENDREDI 10h – 13h / 14h – 19h
SAMEDI 10h – 13h / 14h – 18h
 
Visite virtuelle de notre librairie