Alexis. Le passe temps de tout homme et de toute femme, vers 1528.

« Edition fort rare » (Tchemerzine) de cette œuvre de Guillaume Alexis

 traitant « de la misère de la condition humaine », qui inspira Rabelais et La Fontaine.

Exemplaire cité deux fois par Tchemerzine provenant des bibliothèques Yemeniz et de Backer.

Paris, vers 1528.


Alexis, Guillaume. Le passe temps de tout homme et de toute femme. Nouvellement Reveu et corrigé Et Imprimé Nouvellement à Paris.

Paris, Jehan Sainct Denys, S. d. (Vers 1528)

 

Petit in-4 gothique de (106) ff. à 33 lignes.

Maroquin rouge, motif central en losange doré au centre des plats, dos à nerfs orné de fleurons dorés, double filet doré sur les coupes, dentelle intérieure dorée, tranches dorées sur marbrures. Reliure signée Trautz-Bauzonnet.

 

190 x 134 mm.

 

« Edition très rare » (de Backer, n°165) de cette œuvre de Guillaume Alexis  traitant « de la misère de la condition humaine » (Abbé Goujet, X, pp. 103-104) qui inspira Rabelais et La Fontaine.

Tchemerzine, I, 106 ; Brunet, I, 173 ; B. Moreau, n°1356 ; Rahir, Bibliothèque de l’amateur, 360.

 

Guillaume Alexis fut bénédictin de l’abbaye de Lyre, dans le diocèse d’Evreux, sa patrie, puis prieur de Bussy dans le Perche.

« Cultivant les muses, Alexis a composé deux œuvres principales dans lesquelles on trouve de la grâce : « Le Grant blason des faulses Amours », Paris, 1493 et « Le Passe temps de tout homme et de toute femme », vers la fin du XVe siècle.

La Fontaine, qui admirait le tour vif et aisé de la poésie d’Alexis, voulut, pour marquer l’estime qu’il en faisait, essayer une petite pièce en ce genre, qu’on trouve dans le recueil de ses contes. » (Les poètes français depuis le XIIe siècle jusqu’à Malherbe, p. 264)

 

« Le Passe temps » semble annoncer du badinage et de la gaieté. C’est pourtant un ouvrage très sérieux & une traduction libre d’un écrit Latin attribué au Pape Innocent III. 

 

« L’ouvrage est divisé en trois livres et l’auteur n’y parle que du mépris du monde & de la misère de la condition humaine. » (Abbé Goujet, X, pp.103-104).

L’auteur s’interroge en fait sur le mystère de la condition humaine et émaille ce traité philosophique et moral de maints exemples relatifs aux mœurs du temps.

 

« Edition très rare mal décrite par Brunet : elle se compose de 106 ff. (et non 110) à 33 lignes longues. Le titre rouge et noir est orné d’un « L » à fond criblé ; le verso porte en haut une figure sur bois représentant un homme et une femme devisant dans un jardin ; le texte débute au-dessous par une épitre en 44 vers que Brunet reproduit en partie (I, 174). Cette épitre se trouvait déjà dans la première édition donnée par A. Vérard vers 1505. A la suite de cette épitre se trouve la table composée de distiques. Le verso du dernier feuillet porte la marque de Jean Saint-Denis. Cette édition diffère de celle qui est décrite sous la même adresse dans le catalogue Rothschild (IV, n°2813). » (Cat. De Backer, n°165)

 

« Bel exemplaire provenant de la bibliothèque Yemeniz » (Cat. De Backer, 1926, n°165),  cité deux fois par Tchemerzine, I, 106.

« Prix avant 1918 : Yemeniz, 430 F OR. »

« Prix après 1918 : Backer, maroquin dos orné Trautz-Bauzonnet 4000 F », enchère considérable à l’époque.

13 500 €

CONTACT

ADRESSE 1 rue de l’Odéon, 75006 Paris
MOBILE +33 (0) 6 18 08 13 98
TEL +33 (0) 1 42 22 48 09
FAX +33 (0) 1 42 84 09 69
MAIL asourget@hotmail.com
   librairie@ameliesourget.net
 
Plan d’accès

HORAIRES

LUNDI 10h – 13h / 14h – 18h
MARDI 10h – 13h / 14h – 19h
MERCREDI 10h – 19h
JEUDI 10h – 19h
VENDREDI 10h – 13h / 14h – 19h
SAMEDI 10h – 13h / 14h – 18h
 
Visite virtuelle de notre librairie