Descartes, René. Les Passions de l’âme. 1649.

Descartes,  René. Les Passions de l’âme. 1649.

Edition originale des « Passions de l’âme », le dernier écrit philosophique de Descartes,

publié un an avant sa mort.

 

Séduisant exemplaire, très pur, conservé dans son vélin souple de l’époque.

 

Descartes

 

Descartes,  René. Les Passions de l’âme.

Paris (Amsterdam, L. Elzevier pour) Henry le Gras, 1649.

 

In-8 de (24) ff., 286 pp., (1) f. bl.

Vélin souple, traces d’attache, titre calligraphié au dos, plats légèrement tachés. Reliure de l’époque.

 

155 X 100 mm.

 

Edition originale du dernier écrit philosophique de Descartes, publié un an avant sa mort.

Tchemerzine, II, 791 ; Guibert, 150 ; Brunet, II, 611 ; Willems, 1083; E. Rahir, Bibliothèque de l’amateur, 396.

 

« L’édition de 1649 est assez rare » (Willems).

 

« Cette édition fut imprimée de compte à demi par L. Elzevier avec le libraire parisien Le Gras. Aussi trouve-t-on des exemplaires sous l’adresse de Louis Elzevier à Amsterdam, avec la Minerve comme fleuron. Les deux aspects de cette édition sont d’impression elzévirienne » (Tchemerzine).

 

Paru en novembre 1649, rédigé directement en français comme le Discours de la méthode, Les Passions de l'âme se divise en trois parties : Des passions en général, Du nombre & de l’ordre des passions et Des Passions particulières.

La première partie analyse les rapports entre l’âme et le corps ; dans la deuxième partie, Descartes analyse les passions en les étudiant de l’intérieur, nous donnant une définition de chacune d’elle ; dans la troisième partie, Descartes examine les différentes passions.

 

Le Traité des Passions fut écrit en français à l’attention de la Princesse Palatine Madame Elisabeth avec laquelle Descartes avait échangé une active correspondance.

A part les règles de morale personnelle et provisoire exposées dans le Discours de la Méthode, c’est le seul ouvrage où Descartes s’aventure sur le terrain de la morale, qui pouvait être matière à critiques ou condamnations autant ou davantage que la métaphysique.

Le caractère novateur du propos naît de l’explication psychophysiologique qui y est faite du mécanisme des passions. Car cela a pour conséquence que les passions y sont regardées comme des phénomènes normaux, et non comme des écarts, des aberrations ou des maladies. Le rationalisme cartésien trouve là un terrain d’exploration neuf : la moralité n’y est pas conçue comme une discrimination du bien et du mal fondée sur une obligation ou une loi extérieure mais comme une voie de connaissance rationnelle.

Ce caractère novateur fait que l’ouvrage a contribué à une avancée de la réflexion psychologique. Il a réussi à unir morale et psychologie comme le Discours, sur un autre plan, unissait morale et logique.

Durant près de trois siècles l’interrogation ne se fera pas sur des bases essentiellement différentes de celles par lesquelles Descartes l’a reformulée là. (A. Viala).

 

Séduisant exemplaire, très pur, grand de marges, conservé dans sa première reliure en vélin du temps.

 

Provenance : Bibliothèques de la Morandière, de la Prevostière avocat, Henri Le Court et Jean Siegler, avec ex-libris.

 

CONTACT

ADRESSE 1 rue de l’Odéon, 75006 Paris
MOBILE +33 (0) 6 18 08 13 98
TEL +33 (0) 1 42 22 48 09
FAX +33 (0) 1 42 84 09 69
MAIL asourget@hotmail.com
   librairie@ameliesourget.net
 
Plan d’accès

HORAIRES

LUNDI 10h – 13h / 14h – 18h
MARDI 10h – 13h / 14h – 19h
MERCREDI 10h – 19h
JEUDI 10h – 19h
VENDREDI 10h – 13h / 14h – 19h
SAMEDI 10h – 13h / 14h – 18h
 
Visite virtuelle de notre librairie