3 500 Autres devises

CONVERSION DU PRIX DE L’OUVRAGE

(taux de change mis à jour quotidiennement)

fermer

Bordeaux, Huon de
Listoire et faits du tres-Preux noble & vaillant Huon de Bordeaux,
1625.

3, 500 

Description

L’édition ancienne la plus illustrée de Huon de Bordeaux (27 bois gravés)
dont les éditions citées par Bechtel ne sont connues qu’à 2, 3 ou 4 exemplaires complets.

Remarquable exemplaire, le seul répertorié complet en vélin de l’époque.


 

Huon de Bordeaux. Listoire et faits du tres-Preux noble & vaillant Huon de Bordeaux, Pair de France, & Duc de Guyenne. Histoires comprinses en deux livres, contenant autant beaux & recreatifs discours, & gestes memorables que l’on aye veu iusques à present.

Rouen, chez la Veuve de Louys Coste, demeurant à la rue Escuyere, aux trois couronnées [vers 1625].

In-8 de 421 ff.
Vélin, dos lisse. Reliure de l’époque.

160 x 104 mm.

L’édition la plus illustrée de Huon de Bordeaux avec 27 gravures sur bois.

« Rare Rouen edition of the popular story of Huon de Bordeaux. Huon is a knight who, after unwittingly killing Charlot, the son of Emperor Charlemagne, is given a reprieve from death on condition that he fulfills a number of seemingly impossible tasks : he must travel to the court of the Amir in Babylon and return with a handful of the Amir’s hair and teeth, kill the Amir’s mightiest knight, and three times kiss the Amir’s daughter, Esclarmonde. All these Huon eventually achieves with the assistance of the fairy king Oberon. Ill. with 24 woodcuts in text (incl. repeats). Large woodcut on title, part title and at the end »

(Goldsmith (BL) H-688. – Not in BnF, Le livre Populaire).

Fort rare édition en prose imprimée en lettres rondes à Rouen cité par Brunet (III, 382).
Elle est ornée d’une gravure sur bois illustrant un chevalier répétée sur chacun des feuillets de titre ainsi qu’au verso du feuillet final et de 24 gravures sur bois dans le texte, certaines répétées, mettant en scène le roman de Huon de Bordeaux.

« Toutes ces éditions sont plus ou moins rares », mentionne Brunet.

Huon de Bordeaux, roman de chevalerie est une chanson de geste du XIIIè siècle, qui mélangeait à la matière épique le merveilleux breton et oriental, racontait les aventures et le voyage en Orient de Huon, baron de Charlemagne, accompagné du nain Obéron, à l’origine d’un cycle formé de plusieurs poèmes. La version en prose imprimée, qui comprend le roman et ses suites provenant d’un remaniement bourguignon de 1455 dont on ne possède aucun manuscrit, a connu de nombreuses éditions à partir de celle de Michel Le Noir de 1513 et ensuite dans la Bibliothèque bleue jusqu’au XIXè siècle.

« Autour de la chanson de Huon de Bordeaux, écrite en pays picard entre 1260 et 1268 (M. Rossi), s’est constitué dans la seconde moitié du XIIIè siècle un cycle qu’un manuscrit de Turin daté de 1311 nous livre à peu près au complet en 32 000 vers environ.

L ‘œuvre connue sous le titre de Huon de Bordeaux (10 553 v.) a connu une fortune enviable. Très tôt pourvue de plusieurs suites et d’un prologue, mise en alexandrins d’abord (14 796 vers dans le manuscrit Paris, BN, fr. 1451), puis, au XVè siècle, en une prose qui sera imprimée au XVIè, elle connaîtra sous ce nouvel aspect, et jusqu’en 1859, au moins 32 éditions, rééditions ou réimpressions. En Angleterre, elle fournira à Shakespeare, pour le Songe d’une nuit d’été, le personnage d’Obéron, elle inspirera Geoffrey Chaucer, Spenser, Ben Johnson. En Allemagne, Wieland y puisera à pleines mains pour écrire son Obéron, d’où l’on tirera un livret que viendra parer la musique de Weber.

Ce qui a dû charmer dans l’œuvre, ce qui nous ravit encore, c’est l’extraordinaire mouvement du récit, l’aisance avec laquelle le merveilleux y est mêlé au quotidien et, enfin, le relief et la véracité des caractères.

L’Histoire commence sous Charlemagne. Auberon est le prologue de Huon de Bordeaux. Au petit roi qui, dans le poème initial, se présentait déjà comme le fils de Jules César et de la fée Morgue, sœur du roi Arthur, l’auteur a eu pour souci principal de forger une généalogie prestigieuse.

La plus grande originalité de Huon de Bordeaux réside dans la combinaison harmonieuse, par un séduisant conteur, de la matière épique traditionnelle et des procédés propres aux romans bretons. »

Bechtel ne cite qu’un nombre très limité d’exemplaires en main privée d’éditions du XVIè siècle : 3è édition de 1525 (2 exemplaires connus) ; exemplaire Huth vendu 25 000 € en 2004, il y a 15 ans ; 4ème édition de 1545, exemplaire relié par Koeher vendu 22 500 € il y a 12 ans.

Précieux exemplaire, le seul de cette édition répertorié en vélin de l’époque.

 

 

 

Informations complémentaires

Année

Auteur

Siècle

CONTACT

ADRESSE 1 rue de l’Odéon, 75006 Paris
MOBILE +33 (0) 6 18 08 13 98
TEL +33 (0) 1 42 22 48 09
FAX +33 (0) 1 42 84 09 69
MAIL asourget@hotmail.com
   librairie@ameliesourget.net
 
Plan d’accès

HORAIRES

LUNDI 10h – 13h / 14h – 18h
MARDI 10h – 13h / 14h – 19h
MERCREDI 10h – 19h
JEUDI 10h – 19h
VENDREDI 10h – 13h / 14h – 19h
SAMEDI 10h – 13h / 14h – 18h
 
Visite virtuelle de notre librairie