AthénéeAthénée
7 500 Autres devises

CONVERSION DU PRIX DE L’OUVRAGE

(taux de change mis à jour quotidiennement)

fermer

Athénée
Dipnosophistarum [Le Banquet des Savants],
1556.

7, 500 

Catégorie :

Description

« Ce Banquet doit prendre place dans une bibliothèque gourmande » (Vicaire).

Première version latine du célèbre Banquet des savants,
véritable encyclopédie des textes antiques
et grand traité de gastronomie de l’antiquité,
conservée dans son vélin souple de l’époque.

Venise, 1556.


 

AthénéeDipnosophistarum sive Coenae sapientum Libri XV. Natale de Comitibus veneto nunc primum e Graeca in Latinam linguam vertente…
Venise, Arrivabenus, 1556.

In-folio de (6) ff., 288 pp. et (6) ff. d’index.
Vélin souple, titre calligraphié au dos, quelques éclats au dos, mouillure marginale. Reliure de l’époque.

300 x 208 mm.

Première traduction latine du célèbre « Banquet des Savants » d’Athénée, « encyclopédie riche et variée de l’antiquité et véritable traité de gastronomie ».
La première édition de cet ouvrage parut en grec à Venise, chez Alde, en 1514.
Vicaire, 50-52 ; Adams, A 2098 ;  Oberlé, p.21 ; K. Mengis, Die scriffistellerische Technik im Sophistenmahl des AthenaiosPaderborn, 1920 ; Ch. B. Gulick, Athenaeus, The DeipnosophistsLondon, Cambridge (Mass.), 1927-1941.

« Les digressions auxquelles se livrent les convives font passer sous nos yeux toute la société antique »
(G. Oberlé).

« Ce Banquet doit prendre place dans une bibliothèque gourmande. Athénée y traite en effet d’une quantité de sujets relatifs à la gastronomie. Les noms des gourmands les plus fameux, des cuisiniers célèbres y sont cités; les vertus et qualités des légumes, poissons et animaux font le sujet de longues dissertations ainsi que les vins, les usages admis dans les repas et fêtes épulaires. » (Vicaire).

C’est au savant Noël Conti que revint le mérite de réaliser la première traduction latine de cet ouvrage fondamental pour la connaissance de la civilisation grecque.
La même année paraîtrait ensuite à Paris et à Lyon cette version latine en format in-8.

« Le Banquet des savants » se rattache à la tradition du genre symposiaque, illustrée par « le Banquet » de Platon et continuée par « le Banquet » de Xénophon.

Grammairien né en Egypte sous le règne de Marc Aurèle, Athénée vivait encore sous celui d’Alexandre Sévère vers 228 après Jésus-Christ.
L’auteur nous a laissé cet important ouvrage qui est un trésor d’érudition. Sa compilation est d’autant plus précieuse que la plupart des ouvrages qu’il cite sont perdus. C’est une encyclopédie de l’Antiquité, riche, variée, éblouissante.
Des grammairiens, des philosophes, des médecins, des musiciens sont conviés à un banquet dans la riche demeure du romain Larensis. Les convives évoquent les coutumes des banquets, les mets, les boissons, les ustensiles, les courtisans et les éphèbes, les danses, la musique et font sans cesse référence à des ouvrages littéraires et d’érudition.

« Le Banquet des Savants » constitue un véritable traité de gastronomie mais reste aussi une source fondamentale pour la connaissance d’un grand nombre d’œuvres anciennes perdues : extraits de 800 pièces, citations de 1500 ouvrages et de 700 auteurs de l’Antiquité.

« Cet ouvrage a conservé un très grand nombre de fragments et d’informations permettant de nous faire une idée sur une production littéraire et savante considérable qu’autrement nous ignorerions tout à fait ou dont nous  n’aurions gardé que de simples noms d’auteurs et des titres. D’une manière générale, il s’agit d’une mine précieuse pour la connaissance d’une sphère culturelle et sociale qui joue un rôle fondamental dans la civilisation grecques : celle du plaisir, qu’il s’agisse des plaisirs de la table, du vin, de l’éros, de la musique ou encore de l’entretien symposiaque, avec ses genres poétiques, ses modes et règles de l’échange verbal, sa conception hédoniste de la culture et de l’érudition. Dans ce cadre, Athénée livre un matériel extrêmement riche non seulement pour l’étude de la langue et de la littérature grecques, mais aussi pour l’archéologie, l’histoire des religions et des civilisations antiques, l’histoire des sciences naturelles ». (A.Lukinovich).

Rabelais, dans Pantagruel et Gargantua cite Athénée et va s’inspirer du Dipnosophistarum dans la rédaction de ses « banquets burlesques ». « La liberté de la parodie, la volubilité des convives, l’inventivité de leur parole sont des lieux communs du banquet rabelaisien. Les mangeurs sont des parleurs et ces parleurs sont des philologues amoureux de la langue qui se rassasient de mots autant que de mets. Les savants à table dans Athénée s’intéressent aux verba ; leur boulimie de connaissances s’accompagne d’une active curiosité philologique. » (M. Jeanneret).

Précieux et bel exemplaire conservé dans son vélin souple de l’époque.

L’ouvrage a été lu, souligné et commenté par un érudit.

Informations complémentaires

Année

Auteur

Siècle

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Dipnosophistarum [Le Banquet des Savants]”

CONTACT

ADRESSE 1 rue de l’Odéon, 75006 Paris
MOBILE +33 (0) 6 18 08 13 98
TEL +33 (0) 1 42 22 48 09
FAX +33 (0) 1 42 84 09 69
MAIL asourget@hotmail.com
   librairie@ameliesourget.net
 
Plan d’accès

HORAIRES

LUNDI 10h – 13h / 14h – 18h
MARDI 10h – 13h / 14h – 19h
MERCREDI 10h – 19h
JEUDI 10h – 19h
VENDREDI 10h – 13h / 14h – 19h
SAMEDI 10h – 13h / 14h – 18h
 
Visite virtuelle de notre librairie