BossuetBossuet
9 500 Autres devises

CONVERSION DU PRIX DE L’OUVRAGE

(taux de change mis à jour quotidiennement)

fermer

Bossuet, Jacques-Bénigne
Traité de la communion,
1682.

9, 500 

Catégories : ,

Description

« The Author’s copy of the first edition,
finely bound with his arms 
» (F. Wahlgren).


 

Bossuet, Jacques-Bénigne. Traité de la communion sous les deux espèces. Par Messire Jacques Benigne Bossuet Evesque de Meaux, Conseiller du Roy en ses conseils, cy-devant Precepteur de Monseigneur le Dauphin, premier Aumonier de Madame la Dauphine.
Paris, Sébastien Mabre-Cramoisy, 1682.

In-12 de (4) ff.,461 pp., (2) pp.
Maroquin rouge, triple filet doré encadrant les plats, armoiries frappées or au centre, dos à nerfs richement orné, coupes décorées, roulette intérieure dorée, tranches dorées. Reliure de l’époque.

149 x 83 mm.

Édition originale de cette œuvre importante de Bossuet composée pour répondre aux nouveaux convertis qui se plaignaient du retranchement de la coupe.
Tchemerzine, I, 848 ; Brunet, I, 1136 ; Bulletin Morgand et Fatout, n°10154 ; Catalogue des livres du baron J. de Rothschild, IV, 2743.

Dès 1683 ce texte devint l’objet de controverses et fut critiqué par Noel Aubert de Versé et par La Roque.

L’édition fut réimprimée à Bruxelles en 1682, à Paris en 1686 et 1727 et traduit en anglais en 1683.

« Bossuet est le plus grand maître de la prose française, qui est infiniment supérieure à tout ce qu’on est convenu d’appeler notre poésie. Son langage contient tous les canons de notre parler et remplit magnifiquement notre bouche et notre poitrine. C’est quelque chose comme la Messe Royale de Dumont, si bien adaptée aux poumons de nos vieux chantres. D’autre part, Bossuet est dans notre langage le plus grand des docteurs de la catholicité. Ses ouvrages théoriques sont d’une force, d’une clarté et d’une majesté qui baignent l’âme de lumière et la transportent de joie et d’admiration » (P. Claudel).

Admirable et précieux exemplaire de Jacques-Bénigne Bossuet (1627-1704).

« L’oraison funèbre d’Henriette de France, reine d’Angleterre, qu’il prononça le 16 novembre 1669, attira sur lui l’attention de Louis XIV qui le nomma évêque de Condom et précepteur du Dauphin le 11 septembre 1670. Pour se consacrer entièrement à l’éducation de son élève, Bossuet, qui venait d’être reçu membre de l’Académie française le 8 juin 1671, se démit de son évêché en novembre 1671. Il fut nommé premier aumônier de la Dauphine le 9 mars 1680, évêque de Meaux le 2 mai 1681, supérieur du collège royal de Navarre en août 1695, conseiller d’Etat en juillet 1697, premier aumônier de la duchesse de Bourgogne en novembre de la même année et abbé de Saint-Lucien de Beauvais. Bossuet mourut à Paris le 12 avril 1704, âgé de 77 ans.

Le grand orateur chrétien n’était pas un véritable bibliophile. Il ne possédait que les ouvrages sur la théologie, le droit canonique et les conciles qui lui étaient indispensables pour ses controverses. Il laissa sa bibliothèque à son neveu, qui portait les mêmes prénoms que lui et qui fut plus tard évêque de Troyes »

Les exemplaires personnels du grand Bossuet, reliés en maroquin rouge de l’époque à ses propres armoiries, sont infiniment rares et appartiennent à la haute bibliophilie classique. Cet exemplaire fut vendu 15 000 € il y a 12 ans, en juin 2004.

Un exemplaire relié en simple maroquin ancien (Du Seuil) fut adjugé 2 000 francs (Delt. VII).

Informations complémentaires

Année

Auteur

Siècle

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Traité de la communion”

CONTACT

ADRESSE 1 rue de l’Odéon, 75006 Paris
MOBILE +33 (0) 6 18 08 13 98
TEL +33 (0) 1 42 22 48 09
FAX +33 (0) 1 42 84 09 69
MAIL asourget@hotmail.com
   librairie@ameliesourget.net
 
Plan d’accès

HORAIRES

LUNDI 10h – 13h / 14h – 18h
MARDI 10h – 13h / 14h – 19h
MERCREDI 10h – 19h
JEUDI 10h – 19h
VENDREDI 10h – 13h / 14h – 19h
SAMEDI 10h – 13h / 14h – 18h
 
Visite virtuelle de notre librairie