CalvinCalvin
5 000 Autres devises

CONVERSION DU PRIX DE L’OUVRAGE

(taux de change mis à jour quotidiennement)

fermer

Calvin, Jean
Institution de la religion chrestienne,
1565.

5, 000 

Catégories : ,

Description

« L’un des premiers monuments de la langue française »
(En Français dans le texte).

« Le texte français de l’Institution est un
évènement littéraire de premier ordre
 » (Guy Schoeller).

Bel exemplaire, grand de marges (hauteur 186 mm),
conservé dans sa première reliure en vélin à recouvrement.


 

Calvin, Jean. Institution de la religion chrestienne, Nouvellement mise en quatre Livres : et distinguée par chapitres, en ordre & methode bien propre : Augmentée aussi de tel accroissement, qu’on la peut presque estimer un Livre nouveau. Nous avons aussi adjousté deux Indices très amples, tant des matières contenues en ce livre que des passages de la Bible qui y sont alleguez selon l’ordre du vieil et nouveau Testament dont on cognoistra l’utilité par l’Épître mise devant les dicts Indices.
Lion, Jean Martin, 1565.

In-8 de (100) ff., 1 256 pp.
Vélin à recouvrement, titre calligraphié au dos. Reliure de l’époque.

186 x 110 mm.

Précieuse et rare édition de ce texte fondateur, publiée l’année suivant la disparition de Jean Calvin survenue le 27 mai 1564 à Genève.

« Ce gros volume, bien exécuté, a été, croyons-nous, imprimé à Genève ; 35 Fr, vente Tross de novembre 1867 ; une guinée, Perkins ». (Manuel du Libraire – Deschamps et Brunet).

L’Institution de la Religion chrestienne est l’œuvre majeure du protestantisme. Calvin travailla toute sa vie à ce livre, dont le double texte, en français et en latin, est de lui. Il ne cessa de l’augmenter, de le refondre, sans se contenter d’ajouter de-ci de-là des compléments, soucieux de garder toujours l’équilibre de l’ouvrage.

La première édition, en latin, est de 1536 à Bâle. Le texte latin fut révisé dans les éditions de 1543 et de 1550, le texte français dans les éditions de 1545 et de 1551. Le texte définitif est celui de l’édition latine de 1559, à Genève.

Le texte de l’édition française de 1560, qui comprend de nombreuses additions authentiques, n’est pas tout entier de la main de l’auteur. C’est ce texte qui reprend la présente édition.

L’Institution est précédée d’une lettre-préface à François Ier, datée de Bâle, le 1er août 1535, et qui est justement célèbre. Cette lettre précise la double intention de Calvin écrivant son Institution : il veut d’abord proclamer hautement la religion réformée, donner à la secte un corps de doctrines, une claire profession de foi, des règles disciplinaires. Mais il veut démontrer aussi que la Réforme est une affaire strictement religieuse, qu’elle ne menace point l’autorité royale. Calvin veut rassurer François Ier : il affirme que la soumission des réformés au pouvoir séculier ne saurait être ébranlée par rien, même par la persécution.

L’Institution n’est pas seulement un grand évènement de l’histoire des religions, de la philosophie, de la politique. L’importance du livre est essentielle dans l’histoire de la langue française. Bossuet a dit de Calvin qu’il avait le style « triste » ; il n’a pas en effet l’art de l’ironie, bien qu’il essaie souvent d’en user contre ses adversaires, et l’injure le laisse également à court. Calvin est un écrivain froid ; il est véhément, mais sans s’emporter, éloquent, et souvent admirablement, mais sans emphase. La raison n’est jamais chez lui menacée par l’enthousiasme : le vocabulaire, qui reste pour le lecteur d’aujourd’hui comme contemporain, le doit à sa simplicité ; Calvin ne cherche que la précision, il dédaigne la couleur et le pittoresque ostentatoires. Enfin, que le français ne se soit point constitué contre le latin, mais dans sa suite, Calvin le montre assez : sans rien sacrifier de la précision du latin, Calvin travaille à être accessible au grand public laïc. Mais Calvin ne s’abandonne jamais ; on ne rencontre pas chez lui la santé exubérante, la flamme de Luther. On a pu dire que le texte français de l’Institution de 1541 était un « évènement littéraire de premier ordre » : l’« Expression vigoureuse et éblouissante » de ce phénomène historique qu’on appelle la « clarté française ».

Bel exemplaire, grand de marges (hauteur 186 mm), conservé dans sa première reliure en vélin à recouvrement de l’époque.

L’exemplaire David Berle, drapier à Renan, relié postérieurement fut vendu 7 500 € en juin 2010 (Réf. Livres rares, n° 34).

Informations complémentaires

Année

Auteur

Siècle

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Institution de la religion chrestienne”

CONTACT

ADRESSE 1 rue de l’Odéon, 75006 Paris
MOBILE +33 (0) 6 18 08 13 98
TEL +33 (0) 1 42 22 48 09
FAX +33 (0) 1 42 84 09 69
MAIL asourget@hotmail.com
   librairie@ameliesourget.net
 
Plan d’accès

HORAIRES

LUNDI 10h – 13h / 14h – 18h
MARDI 10h – 13h / 14h – 19h
MERCREDI 10h – 19h
JEUDI 10h – 19h
VENDREDI 10h – 13h / 14h – 19h
SAMEDI 10h – 13h / 14h – 18h
 
Visite virtuelle de notre librairie