35 000 Autres devises

CONVERSION DU PRIX DE L’OUVRAGE

(taux de change mis à jour quotidiennement)

fermer

Champier
Cy commence ung petit livre de lantiquité,
1529.

35, 000 

Catégorie :

Description

Le célèbre exemplaire Fernand Colomb (1488-1539), fils de Christophe Colomb, revêtu de la superbe reliure « à la caravelle dorée ».

« Adulé de son vivant, reconnu comme un des meilleurs médecins de son temps, Symphorien Champier (1471-1537) exerça sur son siècle une influence qu’on ne saurait nier…

il est facile de trouver en lui un des esprits les plus actifs à préparer la Renaissance en France » (Sylvain Brunschwig).

Lyon, E. Gueynard, vers 1529.

Provenances : Fernand Colomb ; Baron Pichon ; Fairfax Murray ; Sylvain Brunschwig ; Radoulesco.

______________________

Champier, Symphorien (1471-1537). Cy commence ung petit livre de lantiquité, origine et noblesse de la tres anctique cite de Lyon : Ensemble de la rebeine et conjuration ou rebellion du populaire de la dicte ville contre les conseillers de la cite et notables marchans a cause des bledz. Faicte ceste presente annee Mil cinq cens. XXIX. ung dimenche jour Sainct Marc, auec plusieurs additiôs despuis la premiere impression faicte a Paris. Et corrections iouxte le vray exemplaire compose en latin par Messire Morien Piercham, cheualier natif de Sinoil en Gaule celtique, demourant en lanciene cite de Trieue en gaule belgique. Traslate de latin en langue gallicaine par maistre Theophile du mas de sainct Michel en barroys. (à la fin) : Cy finist la conjuration ou rebeine du populaire de Lyon,.. avec la hierarchie de leglise de Sainct Jehan de Lyon. Imprime a lisle galique dicte lyonoise.

In-8 goth. de XXXI ff. et (1) f. , sign. a-h.

Maroquin vert, large roulette aux pélicans autour des plats, caravelle frappée or en angle, dos à nerfs orné, doublure de maroquin rouge ornée de même, tranches dorées (Chambolle-Duru).

174 x 123 mm.

« The earliest known edition, in spite of a former edition being mentioned on title page and in the Epistle at end. Morien Piercham, the name of the author of the book is an anagram for Symphorien Champier : Sinoil signifies Lyons. The Seigneur de la Faverge and Campese (fol. 27) are also botb intended for, Champier. See Allut (op. cit.) XXXV. p 222. The translator Theophile Du Mas and Barth. Castel, to whom the work is dedicated, appear to be imaginary. Jean Canappe or Canappier, whose epistle to Antoine Champier is at the end of the volume, was a well-known physician at Lyons and published several works.

The title is within a woodcut border and the last page is occupied by two woodcut coats of arms, the one of Lorraine and the other, that of Champier’s wife : ornamental initials.

Collation : a-h4 = 32 leaves, numbered.

This copy originally belonged to Fernand Columbus. From Baron Pichon’s library » (Fairfax Murray).

« Livre très rare et intéressant », lit-on dans le catalogue de la vente du baron J. Pichon. C’est la seule édition connue, bien que le titre parle d’une impression faite antérieurement à Paris. Le texte mentionne plusieurs auteurs : Piercham, le seigneur Campese et le seigneur de la Faverge. C’est en fait toujours le même personnage, Champier, seigneur de La Faverge.

Quant à « la rebeine et conjuration ou rebeillon du populaire », C’est le récit des troubles advenus à Lyon, à cause des blés, et qui furent à l’origine du départ de Champier de cette ville. En effet, les autorités ayant besoin d’argent, Champier proposa de ne pas lever d’impôts sur les blés, comme on voulait le faire, mais sur le vin. Partout la culture du blé était abandonnée au profit de la vigne et il désirait arrêter ce mouvement, pour éviter le retour d’une famine désastreuse, faute de céréales. Une poignée d’énergumènes, sous le prétexte que la vie renchérissait, excitant la populace, pilla des maisons, dont celle de Champier.

D’après M. Allut, « l’Antiquité de Lyon » devrait être suivie d’un second opuscule écrit la même année : « Du royaume des Allobroges ». Cependant le baron Pichon fit relier chaque partie séparément et Brunet décrit les deux ouvrages indépendamment.

De la bibliothèque Fernand Colomb, baron J. Pichon et Fairfax Murray (I, n° 85). (Brunet, I, 1776 ; Allut, n° XXXV, p. 222.) ». (Sylvain Brunschwig).

Symphorien Champier, né en 1472 à Saint-Symphorien-le-Château, mourut en 1538. Il reçut à Paris son instruction première, vint étudier la médecine à Montpellier et s’établit à Lyon. Attaché en qualité de médecin à la personne du duc Antoine de Lorraine il suivit ce prince dans les guerres d’Italie, assista à la bataille d’Agnadel, dont il nous a fait la description, et se trouva à Marignan en 1515. Les services qu’il y rendit lui valurent le titre de Chevalier aux éperons d’or. Il avait épousé Marguerite du Terrail, de la famille de Bayard,

Adulé de son vivant, reconnu comme un des meilleurs médecins de son temps, Champier exerça sur son siècle une influence qu’on ne saurait nier. Ses connaissances comme son savoir s’étendaient à tout, et si l’on se reporte à l’époque où il vivait, il est facile de trouver en lui un des esprits les plus actifs à préparer la Renaissance en France.

Le premier il chercha à établir un parallèle entre la médecine grecque et arabe.

Précieux exemplaire de Fernand Colomb, le fils du découvreur de l’Amérique, avec l’ex-libris « Colombina Bibliotheca ».

« Il fut l’un des plus grands collectionneurs de son temps, se spécialisant dans les plaquettes gothiques françaises, italiennes et espagnoles qu’il acquit au cours de ses multiples voyages à travers l’Europe autour de 1530. Il légua au chapitre de Séville ses 10 000 volumes formant le noyau de la célèbre Bibliotheca Colombina. De nombreuses distractions y furent opérées dont une centaine de pièces se sont retrouvées vers 1885 sur le marché parisien ».

C’est à cette date que notre baron Pichon l’a très certainement acquis, comme sa Flagice de Peste de Nérault (Cat. Pierre Bérès, Des Valois à Henri 1V n° 244), pour le confier à Chambolle-Duru, qui l’habilla de la célèbre reliure « aux pélicans » et « à la caravelle ».

Ces petits volumes F. Colomb – baron Pichon à la dentelle aux pélicans et à la caravelle sont extrêmement recherchés et même les textes et les auteurs inconnus atteignent des prix élevés ; ainsi en 1994, il y a 27 ans, Pierre Bérès cataloguait et vendait 20 000 € (130 000 FF) une plaquette de 44 ff. :   « Le Flagice de Peste » d’un certain Simon Nérault, auteur fort peu connu.

Provenance : Fernand Colomb (1488-1539) avec son ex-libris ; Baron Pichon (Cat. I, 1897, 1408) ; Fairfax-Murray (étiquette d’inventaire) ; Brunschwig (Cat., 1955, n° 352) ; Radoulesco (ex-libris).

Brunet, I, 1776 ; Allut (M.P.), Étude biographique & bibliographique, sur Symphorien Champier, XXXV (indique que l’ouvrage est suivi par un second opuscule écrit par le même, « Du Royaume des Allobroges ») ; WM. Davies, Catalogue of a Collection of Early French Books in the Library of C. Fairfax-Murray, I, 85 (cet exemplaire) ; Bechtel, Catalogue des gothiques, 1476-1560, 157 (cite notre exemplaire) ; Baudrier, II, p. 424 ; D. Coq, Des Valois à Henri IV, Pierre Berès, Notice des Collectionneurs ; Babelon, La Bibliothèque française de Fernand Colomb, 1913.

Informations complémentaires

Année

Auteur

Siècle

CONTACT

ADRESSE 1 rue de l’Odéon, 75006 Paris
MOBILE +33 (0) 6 18 08 13 98
TEL +33 (0) 1 42 22 48 09
FAX +33 (0) 1 42 84 09 69
MAIL asourget@hotmail.com
   librairie@ameliesourget.net
 
Plan d’accès

HORAIRES

LUNDI 10h – 13h / 14h – 18h
MARDI 10h – 13h / 14h – 19h
MERCREDI 10h – 19h
JEUDI 10h – 19h
VENDREDI 10h – 13h / 14h – 19h
SAMEDI 10h – 13h / 14h – 18h
 
Visite virtuelle de notre librairie