35 000 Autres devises

CONVERSION DU PRIX DE L’OUVRAGE

(taux de change mis à jour quotidiennement)

fermer

Cardan
De Subtilitate libri xxi,
1559.

35, 000 

Catégorie :

Description

« Le meilleur ouvrage de sciences de Jérôme Cardan » (1501-1576) (Caillet), inventeur de génie et remarquable scientifique de la Renaissance.

Exceptionnel exemplaire revêtu d’une merveilleuse reliure à la Fanfare réalisée en 1559 attribuée « au grand doreur de Henri II ».

Lyon, Guillaume Rouillé, 1559.

_______________________________________

Cardan, Jérôme (1501-1576). De Subtilitate libri xxi.

Lyon, Rouillé, 1559.

In-8 de 718 pp., index de 24 ff., gravures sur bois.

Vélin souple à recouvrement doré à la Fanfare, dos lisse orné de caissons et faux-nerfs, tranches dorées et ciselées, traces d’attaches. Reliure lyonnaise de l’époque. Étui de maroquin noir et plexiglass moderne.

172 x 107 mm.

« Le meilleur ouvrage de Jérôme Cardan », (Caillet 2015) « vaste encyclopédie des sciences et des techniques, dans laquelle il compare le monde à un corps vivant ».

Première édition in-8 imprimée à Lyon en 1559 et seconde édition reproduisant l’originale augmentée de 1554 de format in-folio, elle est ornée de nombreuses gravures sur bois.

Le De Subtilitate, « ouvrage célèbre de Jérôme Cardan » (Brunet), fut imprimé pour la première fois à Nuremberg en 1550. La seconde édition originale « auquel l’auteur a fait de grands changements et de nombreuses augmentations » a été imprimée à Bale en 1554. La présente édition de 1559 reproduit celle-ci. Une troisième édition originale donnée par Cardan avec de nouvelles augmentations verra le jour à Bale en 1560.

« De Subtilitate ; this encyclopaedia of natural science « was the most advanced presentation of physical knowledge up to its time » (Norman). It contains a wide variety of subjects and facts, both real and imaginary, which include : cosmology, the construction of machines, the laws of mechanics, cryptology, alchemy, and various branches of the occult. »

Jérôme Cardan (1501-1576) excella aussi bien dans les mathématiques que dans les sciences et la mécanique.

Magnifique inventeur de génie, il édifia un système philosophique basé sur l’immortalité de l’âme.

En 1570, vers la fin de sa vie, il fut arrêté, traduit devant un tribunal de l’Inquisition et inculpé d’hérésie pour la publication d’un horoscope de Jésus-Christ et l’apologie de Néron.

Il perdit son poste de professeur, fut libéré sous caution mais obligé de détruire une bonne partie de son œuvre restée manuscrite et il restera interdit de publication.

En mathématiques, Jérôme Cardan fit progresser l’algèbre par la théorie des équations du 3e et du 4e degré.

La notion de nombres négatifs avait déjà été évoquée par Léonard de Pise (Fibonacci) au XIIIe s. et pressentie précédemment par les Hindous. Mais c’est Jérôme Cardan qui, pour la première fois en Occident, effectuera des calculs avec des racines de nombres négatifs.

Cardan étudia avec succès les racines carrées de nombres négatifs créant la notion d’un nouveau genre de nombres, les « nombres fictifs ». Ce que nous appelons aujourd’hui « les nombres imaginaires ».

Il fut l’un des premiers à aborder le domaine de la statistique et des probabilités. L’apport de Cardan au problème du calcul des probabilités est considérable.

En plus de son importante contribution à la médecine et aux mathématiques, il fut un précurseur dans de nombreux domaines : la mécanique, le calcul des probabilités, l’hydrodynamique, la météorologie, la photographie, la botanique, et la géologie.

En mécanique, le trait de génie de Cardan fut d’avoir compris que la transmission de la force d’un moteur à une roue ne pouvait se faire en direct : l’arbre de transmission casse. Il inventa donc entre le moteur et la roue une pièce (le cardan) qui se présente comme comportant un vide.

Homme libre et généreux, libre penseur, homme de science aux idées modernes, chercheur et expérimentateur de terrain, habitué aux combats et aux prises de position provocantes, Jérôme Cardan fut un remarquable scientifique de la Renaissance.

Exemplaire exceptionnel, dans sa première reliure, décorée à la fanfare, sans restauration ancienne.

Petit manque dans la marge inférieure du titre, infime mouillure atteignant les 14 premiers feuillets. Travail de vers avec minime manque de lettres aux 7 derniers ff. (index). Rabat du premier plat partiellement fendu.

Les exemplaires des Œuvres de Cardan en reliure d’exceptionnelle qualité sont d’une insigne rareté.

On peut attribuer la décision de le faire relier ainsi au détenteur du grand ex-libris armorié qui recouvre le premier contreplat, resté inconnu.

Reliure d’un dessin remarquable. Son exécution magistrale, entièrement au filet avec adjonction de fers azurés, permet d’attribuer cette reliure « au grand maître doreur de Henri II » (catalogue Rahir, 1910, n° 42 pp. 9 et R. Esmérian. Première partie, 6 juin 1972, n° 32).

La reliure Rahir, n° 42, fut portée au prix colossal de 6 500 F OR en 1910.

De la bibliothèque Ricardo Heredia y Livermore, Comte de Benahavis, bibliophile espagnol dont la bibliothèque, riche de plus de 8 000 volumes, fut dispersée à Paris en 1891. Son ex-libris a été collé au centre de l’ex-libris ancien.

Informations complémentaires

Année

Auteur

Siècle

CONTACT

ADRESSE 1 rue de l’Odéon, 75006 Paris
MOBILE +33 (0) 6 18 08 13 98
TEL +33 (0) 1 42 22 48 09
FAX +33 (0) 1 42 84 09 69
MAIL asourget@hotmail.com
   librairie@ameliesourget.net
 
Plan d’accès

HORAIRES

LUNDI 10h – 13h / 14h – 18h
MARDI 10h – 13h / 14h – 19h
MERCREDI 10h – 19h
JEUDI 10h – 19h
VENDREDI 10h – 13h / 14h – 19h
SAMEDI 10h – 13h / 14h – 18h
 
Visite virtuelle de notre librairie