35 000 Autres devises

CONVERSION DU PRIX DE L’OUVRAGE

(taux de change mis à jour quotidiennement)

fermer

Paré
Deux livres de chirurgie,
1573.

35, 000 

Description

Edition originale rarissime des Deux livres de chirurgie d’Ambroise Paré (1509-1590)

imprimée à Paris en 1573.

Précieux exemplaire conservé dans son authentique vélin de l’époque.

89 gravures sur bois paraissant ici pour la première fois.

_________________________________________

Paré, Ambroise (1509-1590). Deux livres de chirurgie. I. De la generation de l’homme, et manière d’extraire les enfans hors du ventre de la mere, ensemble ce qu’il faut faire pour la faire mieux, et plus tost accoucher, avec la cure de plusieurs maladies qui luy peuvent survenir. II. Des monstres tant terrestres que marins, avec leurs portraits. Plus un petit traité des plaies faites aux parties nerveuses. Par Ambroise Paré, premier Chirurgien du Roy, et juré à Paris.
Paris, André Wechel, 1573.

In-8 de 12 ff., 619 pp. avec 87 figures, dédié au duc d’Uzès, pair de France. Le privilège est accordé à Paré le 4 juillet 1572, pour dix ans.
Velin souple à recouvrement, dos à nerfs, qq. restaurations marginales, qq. trous de vers, authentique reliure de l’époque.
175 x 106 mm.

Edition originale rarissime réunissant deux livres de chirurgie écrits par le plus célèbre chirurgien de son temps.
Doe, 20 ; Garrison-Morton, 543.51 ; Durling, 3528 ; Cioranesco 54 ; Baille, « Les monstres chez Ambroise Paré : un regard rétrospectif », 2005 ; Dumaître, « Autour d’Ambroise Paré ses adversaires, ses ennemis », 1998, 203-211.

Ses Deux livres de chirurgie doivent répondre à des questionnements du Duc d’Uzès sur les enfants et leur conception et à la demande de Joubert, médecin du roi, d’ajouter une partie sur les dents. Le livre des Monstres provient d’observations de Paré mais aussi de témoignages rapportés de rencontres avec « un poulain qui avoit la teste et la vois d’un homme », « Un monstre demy homme et demy pourceau » ou encore « un monstre chien avec la teste semblable à une volaille ».

Le titre se présente comme une commande du duc, après une conversation où il aurait longuement interrogé le chirurgien sur la conception et nativité des enfants. Ainsi est mis en scène le personnage social qu’est devenu Paré : un chirurgien de cour qui converse de philosophie naturelle avec les grands.

En offrant ici non plus seulement matière de chirurgie mais réflexion sur la grandeur de la nature, qu’elle fabrique « une petite créature de dieu » ou ces monstres et prodiges où se voit encore son mystérieux pouvoir, Paré achève de forger les pièces qui formeront la grande œuvre annoncée dans l’Epître au Lecteur.

A la fin du livre De la generation, se lisent deux chapitres sur la douleur des dents, composés à la demande de Laurent Joubert, qui, dans l’avis au lecteur de son Traité des Arcbusades, rend hommage à Paré pour « ses écrits immortels ».

Et, après le livre Des monstres, sont ajoutés sept chapitres sur les plaies des nerfs, tendons et jointures, pour répondre au souhait du médecin du roi, Monsieur Belanger.

89 gravures sur bois paraissent ici pour la première fois dont un beau titre à encadrement Renaissance, un portrait de l’auteur, et 87 bois dans le texte, le plus souvent à pleine page, montrant des fœtus in utero, des instruments de chirurgie, une scène d’accouchement, malformations humaines et monstres.

Après une carrière de chirurgien militaire, il fut chirurgien des rois Henri II, François II, Charles IX et Henri III et il est traditionnellement considéré comme « le père de la chirurgie moderne ». Son innovation la plus célèbre est d’avoir substitué la ligature des artères à la   cautérisation au fer rouge, après l’amputation d’un membre, mais il élucida, par ailleurs, une foule de questions d’anatomie, de physiologie et de thérapeutique. Pour déterminer l’emplacement des balles localisées dans le corps d’un blessé, il eut l’idée de placer la victime dans la position qu’elle avait au moment de la blessure. Il a écrit de nombreux ouvrages, parmi lesquels la Méthode de traiter les plaies faites par les arquebuses et aultres batons à feu (1545), qui contribua à asseoir sa réputation, Méthode curative des plaies et fractures de la tête humaine, avec les portraits des instruments (1561), Cinq Livres de chirurgie (1571), etc.

Humaniste, il prenait le plus grand soin de ses patients, quel que soit leur rang, les assistant comme s’ils étaient des proches. Il est l’auteur de la phrase célèbre : « Je ne vous demande pas si vous êtes catholique ou protestant, riche ou pauvre, mais : quel est votre mal ? ».

Précieux exemplaire, grand de marges, en vélin de l’époque.

Quelques ex-libris de l’époque.

Doe, A Bibliography of the works of Ambroise Paré, p. 49, n°20 ; Garrison-Morton/Norman, 543.51 ; v. Worth-Stylianou. Les Traités d’obstétrique en langue française, p. 135, n°13.

Informations complémentaires

Année

Auteur

Siècle

CONTACT

ADRESSE 1 rue de l’Odéon, 75006 Paris
MOBILE +33 (0) 6 18 08 13 98
TEL +33 (0) 1 42 22 48 09
FAX +33 (0) 1 42 84 09 69
MAIL asourget@hotmail.com
   librairie@ameliesourget.net
 
Plan d’accès

HORAIRES

LUNDI 10h – 13h / 14h – 18h
MARDI 10h – 13h / 14h – 19h
MERCREDI 10h – 19h
JEUDI 10h – 19h
VENDREDI 10h – 13h / 14h – 19h
SAMEDI 10h – 13h / 14h – 18h
 
Visite virtuelle de notre librairie