2 500 Autres devises

CONVERSION DU PRIX DE L’OUVRAGE

(taux de change mis à jour quotidiennement)

fermer

Furetière, Antoine
Les Poésies diverses,
1655.

2, 500 

Catégorie :

Description

Édition originale des Poésies de Furetière.

Séduisant exemplaire conservé dans son vélin souple de l’époque.


 

Furetière. Poésies diverses.
Paris, Guillaume de Luynes, 1655.

In-4 de (8) ff., 222 pp., (1) f.
Vélin souple. Reliure de l’époque.

215 x 172 mm.

Édition originale des « Poésies » de Furetière, adversaire de la préciosité et du romanesque.
Tchemerzine, III, 393 ; Brunet, II, 1426.

« Ce recueil renferme 5 satires, des stances, des madrigaux, des épigrammes et des énigmes. Les satires sont sur les marchands, les procureurs, les poètes, etc. » (Tchemerzine).

Né à Paris en 1619, Antoine Furetière, d’abord avocat, puis procureur fiscal de l’abbaye de Saint-Germain, devint abbé de Chalivoy et prieur de Pruines.
Au nom de la raison, Furetière affiche un mépris profond pour la poésie à la mode, pour ce qu’on peut appeler la poésie coquette. Il se moque des recueils de Sercy et de Chamhoudry et déplore, dans ses « Poésies diverses » de 1655, « la malheureuse mode » qui réunit en volumes, sous le titre de recueils des plus belles pièces du temps, de si mauvaises poésies.
Il faut signaler l’hostilité permanente qui oppose Furetière et Sorel. Elle apparaît bien avant le « Roman bourgeois » dans les « Poésies diverses » de Furetière en 1655, car Sorel est évidemment visé dans quelques vers contre les auteurs qui se mettent en vogue en apprenant le catalogue d’un grand amas de livres vieux et de force manuscrits gothiques. Si l’on observe que la haine de l’érudition est propre aux Cartésiens, que Furetière est l’ami du Cartésien Boileau, on en vient à se demander si la querelle de Furetière et de Sorel n’est pas un épisode de la guerre entre Cartésiens et Gassendistes.
(A. Adam, Histoire de la littérature française au XVIIe, II, p.470).

Les « Poésies diverses » de 1655 faisaient clairement la caricature de Gui Patin et de Charles Sorel.
Furetière souhaite ramener la littérature au souci de la vérité en ridiculisant les bourgeois. Célébrant une espèce d’inauguration du réalisme, Furetière décrit des existences humbles et insignifiantes et se moque des précieux et des grands personnages.

« Furetière a joué un rôle estimable en tant qu’adversaire de la préciosité et du romanesque »
(Jacques Patry).

« Les « Poésies diverses » de 1655 marquent aux yeux de ses contemporains l’entrée de Furetière dans la littérature » (Fabienne Gégou).

Séduisant exemplaire conservé dans son vélin souple de l’époque.

Tchemerzine (III, 393) ne cite qu’un seul exemplaire relié en basane moderne : « Backer, basane moderne, 380 ».

Provenance : Ex-libris manuscrit « Congreg. St-Mauri » et cachet de bibliothèque « Seminarium Genomanense » sur le feuillet de titre.

Informations complémentaires

Année

Auteur

Siècle

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les Poésies diverses”

CONTACT

ADRESSE 1 rue de l’Odéon, 75006 Paris
MOBILE +33 (0) 6 18 08 13 98
TEL +33 (0) 1 42 22 48 09
FAX +33 (0) 1 42 84 09 69
MAIL asourget@hotmail.com
   librairie@ameliesourget.net
 
Plan d’accès

HORAIRES

LUNDI 10h – 13h / 14h – 18h
MARDI 10h – 13h / 14h – 19h
MERCREDI 10h – 19h
JEUDI 10h – 19h
VENDREDI 10h – 13h / 14h – 19h
SAMEDI 10h – 13h / 14h – 18h
 
Visite virtuelle de notre librairie