3 500 Autres devises

CONVERSION DU PRIX DE L’OUVRAGE

(taux de change mis à jour quotidiennement)

fermer

Jean Ogier, sieur de Gombauld
Les Poésies,
1646.

3, 500 

Catégorie :

Description

Rare édition originale des poésies de Gombauld
conservée dans sa reliure de l’époque.


Gombauld, Jean Ogier, sieur de. Les Poésies.
Paris, Augustin Courbé, 1646.

In-4 de (4) ff., 304 pp., (2) ff.
Veau fauve, triple filet doré encadrant les plats, dos à nerfs orné de filets et fleurons dorés, pièce de titre en maroquin olive, filet or sur les coupes, roulette intérieure dorée, tranches rouges.
Reliure de l’époque.

 221 x 163 mm.

Rare édition originale.

Elle est ornée d’un beau titre avec vignette gravée par Picart.

Tchemerzine, III, 439 ; Bulletin Morgand et Fatout, 2161 ; Catalogue de Backer, 771.

Disciple et ami de Malherbe, « Gombauld est l’un des trois poètes que Boileau estimait capable de faire  deux ou trois sonnets sans défaut entre mille » (Catalogue de Backer).

Originaire de Saintonge, issu d’une famille huguenote de médiocre fortune, Jean Ogier de Gombauld fait ses études à Bordeaux. Peu de temps après l’assassinat d’Henri IV, il se rend à Paris et ne tarde pas à y être connu et estimé. Sous la régence de Marie de Médicis, il devient l’un des favoris de la reine, ce qui lui permet de voyager à sa guise et de se faire connaître à travers tout le royaume. Il fréquente les adversaires de Richelieu, mais le Cardinal le porte tout de même en estime. Il le pensionne et lui permet de devenir l’un des premiers membres de l’Académie française, élu en 1634.

En 1646 paraît un recueil de sonnets et d’épigrammes, Les Poésies, qui fut fort apprécié de ses contemporains et qui le consacrèrent comme l’un des maîtres du sonnet du XVIIe siècle, comme le souligne Chapelain en 1662, « Il parle avec pureté, esprit, ornement, en vers et en prose, et n’est pas ignorant de la langue latine… Son fort est dans les vers où il paraît soutenu et élevé ».

Lorsqu’on ouvre le principal recueil de poésie lyrique composé par Jean Ogier sieur de Gombauld, on retrouve une section de « Sonnets chrestiens », située en fin de volume.

Voilà un homme de lettres de confession réformée, parfaitement intégré dans sa communauté, et dont la production n’a jamais suivi aucun des critères édictés par la Réforme en matière artistique. Il n’est pas le seul, mais si l’on s’intéresse aux poètes, c’est sans aucun doute le plus réputé d’entre eux.

« Gombauld fut un bon poète. Sans outrance, sans affectation, Gombauld a un sens très juste de la musique des phrases, des métaphores, de l’éclairage, de l’atmosphère » (Henri Coulet, Le roman jusqu’à la Révolution).

« Tallemant des Réaux dit dans ses Mémoires que Marie de Médicis avait eu quelques affections pour Gombauld » (Catalogue Edouard Rahir).

Précieux exemplaire conservé dans sa reliure en veau fauve du temps.

L’exemplaire de Backer, avec piqûres de ver, était en reliure moderne.

Aucun exemplaire n’est répertorié sur le marché public depuis le début des relevés, il y a plus de 35 ans.

Provenance : Bibliothèque Toupot de Béveaux, avec ex-libris.

Informations complémentaires

Année

Auteur

Siècle

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les Poésies”

CONTACT

ADRESSE 1 rue de l’Odéon, 75006 Paris
MOBILE +33 (0) 6 18 08 13 98
TEL +33 (0) 1 42 22 48 09
FAX +33 (0) 1 42 84 09 69
MAIL asourget@hotmail.com
   librairie@ameliesourget.net
 
Plan d’accès

HORAIRES

LUNDI 10h – 13h / 14h – 18h
MARDI 10h – 13h / 14h – 19h
MERCREDI 10h – 19h
JEUDI 10h – 19h
VENDREDI 10h – 13h / 14h – 19h
SAMEDI 10h – 13h / 14h – 18h
 
Visite virtuelle de notre librairie