59 000 Autres devises

CONVERSION DU PRIX DE L’OUVRAGE

(taux de change mis à jour quotidiennement)

fermer

Osorius
Histoire du Portugal,
1587.

59, 000 

Catégorie :

Description

Le plus bel exemplaire connu de ce livre important cité par Brunet traitant entre-autre des découvertes des navigateurs Magellan, Cabral, Cortereal, Gaspar de Lemos revêtu de somptueuses reliures Louis XIII-Anne d’Autriche décrites dans « Chefs-d’œuvre du Musée Condé au Château de Chantilly » provenant des bibliothèques Jérôme du Vivier ! né en 1660 ; Duc de La Vallière, Paris 1783, n° 5351 ; Hibbert ; Edouard Rahir avec ex-libris.

Paris, Guillaume de La Noue, 1587.

_______________________________________

Osorius, Hieron. Goulart, Simon. Histoire du Portugal, contenant les entreprises, navigations & gestes memorables des Portugallois, tant en la conqueste des Indes Orientales par eux découvertes, qu’és guerres d’Afrique & autres exploits, depuis l’an 1496 comprises en XX livres, dont les douze premiers sont traduits du Latin de Jerosme Osorius, & les huit suivans de Lopez Castagnede, & d’autres Historiens, mise en François par S. G. S. (Simon Goulart Senlisien).

Paris, G. de La Noue, 1587.

5 volumes in-8 de (8) ff. 680 ff. (mal chiffrés 147 à 680 au lieu de 137 à 670), (22) ff.

Maroquin rouge, plats ornés d’un encadrement doré quadrilobé agrémenté de multiples fers dorés, et d’une dentelle centrale formant un écoinçon doré, le tout encadrant un médaillon quadrilobé avec fleurs de lys, dos à nerfs ornés, tranches dorées.

Célèbres reliures « Louis XIII – Anne d’Autriche » réalisées entre 1696 et 1700.

164 x 104 mm.

Seconde édition de la traduction française.

Elle fut partagée entre Guillaume de La Noue, Abel l’Angelier, Nicolas Bonfons et Jean Houzé.

Ouvrage important donnant le récit de l’histoire du Portugal de 1496 à 1578, dans lequel on trouve de précieux renseignements sur les découvertes des navigateurs Cabral, Gaspar de Lemos, Magellan, Cortereal, etc.

Les douze premiers livres contiennent le règne du roi Manuel et sont dus au théologien portugais Jérome Osorio de Fonseca (1506-1580), appelé le « Cicéron portugais » tant pour le style de son écriture que pour le choix des sujets.

Les huit derniers traitent du règne de Jean III et sont dus entre-autres à Fernand Lopes de Castanheda, dont on trouve l’Histoire des Indes de Portugal qui avait été publiée en français en 1553 et dont l’originale portugaise avait paru en 1551.

L’édition originale, en latin, parut en 1571 à Lisbonne, la première française en 1581.

In this History of King Emanuel, who was the Patron of the important Portuguese expeditions, Osorius has included very important details of the discoveries of Portuguese navigators, such as Cabral, Vasco da Gama, Gaspar de Lemos, Cortereal and Magellan.

Précieux et admirable exemplaire réglé, cité et décrit par Brunet relié en 5 volumes in-8 revêtu de somptueuses reliures Louis XIII – Anne d’Autriche de Boyet décrites dans « Chefs-d’œuvre du Musée Condé » provenant des bibliothèques Jérôme Crespin du Vivier né en 1660

, Duc de La Vallière, Paris, 1783, n° 5351 ; revendu 6 livres 18 sh à Hibbert ; Edouard Rahir avec ex-libris.

« Sont proposés à notre admiration et à notre enseignement au Musée Condé, au château de Chantilly, deux groupes ou plutôt deux groupements de reliures du plus haut luxe appartenant à deux périodes bien distinctes du XVIIè siècle, respectivement 1615-1665 et 1690-1710. Elles sont inédites et reproduites ici pour la première fois. Toutes ont été choisies de main de maître dans le cabinet de livres rares du duc d’Aumale (1822-1897), sans doute la plus belle collection de ce type jamais constituée en France, avec celle d’Ambroise Firmin-Didot (1790-1876) aujourd’hui dispersée et celle, un peu en retrait, du baron James de Rothschild (1844-1881) conservée à la Bibliothèque nationale de France.

Entre 1690 et 1710 environ, un petit nombre d’amateurs, mondains cultivés et par ailleurs grands curieux, dans une émulation qu’on peut deviner, font recouvrir certains textes élus de reliures prétendant évoquer des décors de reliures d’une autre époque, le premier XVIIè siècle. Vingt-quatre ici présentes en proposent presque tous les modèles ; elles sortent d’un même atelier parisien.

Les collections de ces amateurs relèveraient du modèle du cabinet curieux tel qu’on le trouvera bientôt chez Du Fay ou Hoym. Comme eux, et même semble-t-il plus encore, ils sont très sélectifs quant aux textes et comme eux très exigeants quant au raffinement des reliures, ce qui les range, à côté d’eux, dans la mouvance du luxe aristocratique et pourtant, pour les textes comme pour les reliures, ils font un pas de côté très inattendu. Pour les textes, ils s’en tiennent très sélectivement et très obstinément au vernaculaire et à ce que l’époque subsumait sous le nom d’antiquités gauloises » et d’aménités littéraires, c’est-à-dire pour l’essentiel à la littérature nationale médiévale et du XVIè siècle, prolongée ici jusqu’au XVIIè, en gros tout ce que la Contre-Réforme et l’humanisme gallican avaient répudié. Quant au traitement proprement bibliophilique des exemplaires, ils y apportent une extrême exigence, ce qui ne suffirait pas à les distinguer de certains cabinets constitués au même moment (Longepierre, Madame de Chamillard, etc.) s’ils n’y ajoutaient cette volonté stupéfiante et jusqu’ici ignorée – ou repérée seulement chez des amateurs des décennies ultérieures (Châtre de Cangé) – d’adopter des décors très archaïsants, témoignant de nostalgies ou de dévotions qu’il faudra interroger » (Jean Viardot).

« C’est donc dans le milieu des « curieux » parisiens, à l’extrême fin du XVIIè siècle, qu’ont fait leur apparition des reliures spécialement destinées à recouvrir des livres rares.

Ces reliures ont toutes été exécutées entre 1690 et 1710 environ par un seul atelier.

Cet atelier est celui de Boyet ou plus exactement celui de son doreur, les corps d’ouvrages ayant pu être faits par deux relieurs différents. En effet, Luc-Antoine Boyet, reçu maître vers 1684, n’avait probablement pas d’atelier de dorure chez lui ».

Le plus bel exemplaire connu de ce livre important cité par Brunet traitant entre‑autres des découvertes des navigateurs Magellan, Cabral, Cortereal, Gaspar de Lemos revêtu de somptueuses reliures Louis XIII – Anne d’Autriche décrites dans « Chefs d’œuvre du Musée Condé au Château de Chantilly ».

Informations complémentaires

Auteur

Année

Siècle

CONTACT

ADRESSE 1 rue de l’Odéon, 75006 Paris
MOBILE +33 (0) 6 18 08 13 98
TEL +33 (0) 1 42 22 48 09
FAX +33 (0) 1 42 84 09 69
MAIL asourget@hotmail.com
   librairie@ameliesourget.net
 
Plan d’accès

HORAIRES

LUNDI 10h – 13h / 14h – 18h
MARDI 10h – 13h / 14h – 19h
MERCREDI 10h – 19h
JEUDI 10h – 19h
VENDREDI 10h – 13h / 14h – 19h
SAMEDI 10h – 13h / 14h – 18h
 
Visite virtuelle de notre librairie