4 900 Autres devises

CONVERSION DU PRIX DE L’OUVRAGE

(taux de change mis à jour quotidiennement)

fermer

La Rochefoucauld, François de
Les Pensées, Maximes et Réflexions morales,
1737.

4, 900 

Catégorie :

Description

Édition en partie originale des Maximes de La Rochefoucauld.

Benjamin Franklin possédait un exemplaire de cette édition.

Précieux exemplaire conservé dans sa reliure de l’époque
aux armes de Louis-François-Armand de La Rochefoucauld.

De la bibliothèque du château de La Roche-Guyon,
avec cachet de bibliothèque.


 

La Rochefoucauld. Les Pensées, Maximes, et réflexions morales de M. le duc***. Onzième édition Augmentée de Remarques Critiques, Morales & Historiques, sur chacune des Réflexions. Par M. l’Abbé de la roche.
Paris, Etienne Ganeau, 1737.

In-12 de XX pp., (2) ff., 299 pp..
Veau blond, triple filet doré encadrant les plats, armoiries frappées or au centre, dos à nerfs orné de fleurons dorés, pièce de titre en maroquin rouge, coupes ornées, tranches rouges. Reliure de l’époque.

161 x 92 mm.

Édition en partie originale des Maximes de La Rochefoucauld augmentée des remarques de l’Abbé de la Roche.

Elle regroupe 504 Maximes de l’auteur.

Marchand, p. 195. ; The Library of Benjamin Franklin, Vol. 257, n°1929; En français dans le texte, 102.

« The eighteenth century admired La Rochefoucauld’s style, deplored his pessimism and plagiarized his prose. » (V. Thweatt).

« Parues sous l’anonymat, les Réflexions ou Sentences et Maximes morales font de la sentence maxime un moyen neuf de penser la vie morale. La forme brève et volontiers paradoxale y devient outil d’investigation  de la psyché. Toute la psychologie moderne est là en puissance, y compris la notion d’inconscient. »
(En français dans le texte).

« On lut rapidement ce petit recueil ; il accoutuma à penser et à renfermer ses pensées dans un tour vif, précis et délicat. C’était un mérite que personne n’avait eu avant lui, en Europe, depuis la Renaissance des Lettres » (Voltaire).

Après avoir participé pleinement à la Fronde, François duc de La Rochefoucauld (1613-1680) devient, dès 1652, « un bel esprit doublé d’un observateur lucide, profond et désabusé ».

« Le monde qu’il fréquente est celui de la Cour – il est à peu près rentré en grâce, a obtenu de Louis XIV une pension et a reçu l’ordre du saint Esprit – mais plus encore celui des salons qui donnent le ton, celui de Mlle de Scudéry, celui de Mlle de Montpensier et surtout celui de Mme de Sablé. Désabusé, caustique, laconique, La Rochefoucauld tient sa place – elle est de premier plan – dans ces amusements de l’esprit qui étaient alors si fort en faveur. En 1664, la parution des Réflexions ou sentences et maximes morales, à l’insu de leur auteur fit scandale. C’est que le système exposé et le ton impitoyable adopté par le moraliste dépassaient ce que permettaient les jeux mondains de la conversation qui étaient à l’origine de la pratique et de la forme des Maximes. Mme de La Fayette elle-même, plus tard grande amie de l’auteur, fut effrayée ; elle écrivit à la marquise de Sablé : « Ah ! Quelle corruption il faut avoir dans l’esprit et dans le cœur pour être capable d’imaginer tout cela !».

Précieux exemplaire conservé dans sa reliure de l’époque aux armes de Louis-François Armand de La Rochefoucauld de Roye (1695-1783).

Louis François Armand de La Rochefoucauld de Roye, duc d’Estissac, puis de Rochefoucauld reçut la charge de grand maître de la garde-robe en décembre 1757.
(O. Hermal, Pl. 654).

Son neveu, Louis Alexandre duc de La Rochefoucauld d’Anville, fut un ami proche de Benjamin Franklin.

The duke de La Rochefoucauld, who represented one of the most illustrious families in France, counted among a long roster of distinguished ancestors François de La Rochefoucauld, the author of Réflections ou sentences et maxims morales. His famous collection of axioms was one of the more popular French books that found their way in translation into many libraries in the former colonies. Jefferson had a French edition at Monticello. Benjamin Franklin had a copy of the 1737 French edition. At le Château de La Roche-Guyon, the duke operated a model farm. Jefferson visited the château in 1785. During the American war, with the help of his friend Benjamin Franklin, La Rochefoucauld had translated the various American state constitutions.

Provenance : Bibliothèque Louis-François Armand de La Rochefoucauld (armoiries) et de La Roche Guyon, avec cachet de bibliothèque sur le feuillet de titre.

Notre exemplaire est passé en vente il y a près de 30 ans et a été adjugé 18 870 FF (près de 3000 €)

(Vente de la Bibliothèque du Château de La Roche-Guyon provenant de la Succession de Gilbert de La Rochefoucauld, Duc de La Roche-Guyon, le 8 décembre 1987).

Informations complémentaires

Année

Auteur

Siècle

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les Pensées, Maximes et Réflexions morales”

CONTACT

ADRESSE 1 rue de l’Odéon, 75006 Paris
MOBILE +33 (0) 6 18 08 13 98
TEL +33 (0) 1 42 22 48 09
FAX +33 (0) 1 42 84 09 69
MAIL asourget@hotmail.com
   librairie@ameliesourget.net
 
Plan d’accès

HORAIRES

LUNDI 10h – 13h / 14h – 18h
MARDI 10h – 13h / 14h – 19h
MERCREDI 10h – 19h
JEUDI 10h – 19h
VENDREDI 10h – 13h / 14h – 19h
SAMEDI 10h – 13h / 14h – 18h
 
Visite virtuelle de notre librairie