MénageMénage
5 200 Autres devises

CONVERSION DU PRIX DE L’OUVRAGE

(taux de change mis à jour quotidiennement)

fermer

Ménage, Gilles
Les origines de la langue française,
1650.

5, 200 

Catégories : , ,

Description

« Ménage exerça une influence considérable sur la formation de la langue française ».

Édition originale de l’un des dictionnaires les plus importants de la langue française
conservée dans son vélin de l’époque.


Ménage, Gilles. Les origines de la langue française.
Paris, Augustin Courbé, 1650.

In-4 de (8) ff. XXXVIII, (1) f., 835 pp. (chiff. par erreur 845), (1) p. blche, (14) ff.
Vélin ivoire souple, dos lisse, titre calligraphié au dos, mouillures marginales. Reliure de l’époque.

230 x 174 mm.

Édition originale de l’œuvre principale de ménage qui eut une profonde influence sur l’évolution de la langue française.
Tchemerzine, IV, 668 ; Brunet, III, 1615; Quérard, VI, p.31 ; Cioranescu, XVIIe siècle, II, 46788.

« On a de Ménage « Les Origines de la langue française, Paris, 1650 » ; ouvrage bien supérieur à ceux qui avaient paru jusqu’alors » (Ph. Le Bas, Dictionnaire Encyclopédique, X, pp.703-704).

« Au seizième siècle, la science des étymologies fit un grand progrès. On vit paraître les « Origines Françoises » de Budé, de Baïf, d’Henri Etienne & de plusieurs autres. M. l’Abbé Ménage, muni d’une vaste Littérature, versé dans les Langues anciennes, savant dans quelques-unes des modernes, entra dans la carrière après eux & les devança tous. Ses « Origines de la Langue Françoise » parurent en 1650 avec l’applaudissement presque unanime des gens de Lettres & lui valurent ce compliment de la Reine Christine de Suède, qu’il savait « non seulement d’où venaient les mots, mais où ils allaient » (Mercure Français, Décembre 1749).

« Homme de science, précurseur de nos étymologistes modernes, Ménage fut aussi un homme du monde. Il fréquenta l’Hôtel de Lesdiguières et l’Hôtel de Rambouillet dont il était l’oracle. Mme de Lafayette et Mme de Sévigné trouvèrent en lui un professeur, un soupirant et un ami » (E. Bury, Dictionnaire des Lettres françaises).

Dans le vaste mouvement que suscita la fondation de l’Académie Française et la lente élaboration de son Dictionnaire de l’Académie française cet ouvrage de Gilles Ménage (1613-1692) occupe une place importante.

Ecclésiastique protégé des grands, un des piliers de l’Hôtel de Rambouillet, savant érudit quelque peu pédant mais, de son temps, un des meilleurs connaisseurs des origines de la langue, Ménage exerça une influence considérable sur la formation de la langue française classique.

La Requeste des Dictionnaires, son premier ouvrage (1649) est contemporain des débuts des travaux de l’Académie qui, après avoir quelque peu hésité sur l’action qu’elle pouvait entreprendre, venait, sur le conseil de Chapelain, de se décider à commencer cette œuvre d’ « embellissement de la langue » que devait être, dans l’esprit des académiciens, le Dictionnaire.

Ménage fit concurrence à l’Académie en publiant les Origines de la langue française, qui devait devenir le Dictionnaire Etymologique, puis, en 1673, les Observations sur la langue française.

Le Dictionnaire Étymologique d’Oscar Bloch et de Walter Von Wartburg le cite souvent.

Précieux exemplaire de cette édition originale peu commune conservée dans son vélin ivoire de l’époque.

Informations complémentaires

Année

Auteur

Siècle

CONTACT

ADRESSE 1 rue de l’Odéon, 75006 Paris
MOBILE +33 (0) 6 18 08 13 98
TEL +33 (0) 1 42 22 48 09
FAX +33 (0) 1 42 84 09 69
MAIL asourget@hotmail.com
   librairie@ameliesourget.net
 
Plan d’accès

HORAIRES

LUNDI 10h – 13h / 14h – 18h
MARDI 10h – 13h / 14h – 19h
MERCREDI 10h – 19h
JEUDI 10h – 19h
VENDREDI 10h – 13h / 14h – 19h
SAMEDI 10h – 13h / 14h – 18h
 
Visite virtuelle de notre librairie