Carmen
15 000 Autres devises

CONVERSION DU PRIX DE L’OUVRAGE

(taux de change mis à jour quotidiennement)

fermer

Mérimée, Prosper
Carmen,
1846.

15, 000 

Catégorie :

Description

Édition originale « très rare de Carmen,
l’un des plus célèbres ouvrages de Prosper Mérimée 
» (Carteret).

« L’un des romantiques les plus rares et les plus recherchés » (Clouzot).

Précieux exemplaire conservé dans sa reliure signée de l’époque.


 

Mérimée, Prosper. Carmen.
Paris, Michel Lévy frères, 1846.

In-8 de (2) ff., 363 pp.
Demi-maroquin havane, dos à nerfs orné de motifs à la grotesque dans les entrenerfs, filets dorés et à froid, tranches jaspées. Reliure de l’époque signée Andrieux.

206 x 127 mm.

Précieuse édition originale de Carmen « l’un des romantiques les plus rares et les plus recherchés » (Clouzot).
Clouzot, 201 ; Carteret, II, 148-150 ;  Vicaire, V, 724-725 ; En Français dans le texte, 265.

« Édition originale très rare de l’un des plus célèbres ouvrages de Prosper Mérimée » (Carteret).

Outre Carmen, elle contient les récits Arsène Guillot et L’Abbé Aubain.

Carmen offre à l’intelligence un plaisir d’une rare qualité. La pureté et la concision de toutes classiques de son style contrastent avec la violence des passions ; les termes empruntés à la langue gitane donnent à Carmen sa couleur locale précise et frappante et la tension dramatique est constante du début à la fin de cette nouvelle qui « demeure l’une des histoires d’amour et de mort les plus typiques et les plus suggestives » (Laffont-Bompiani).

« Mérimée est de la même famille d’esprits que Stendhal. C’est un dilettante ; il aime les livres rares et les amis de choix ; il a horreur du vulgaire.  Son nom reste attaché à la nouvelle. Ce fut là sa spécialité vraie. Cette forme resserrée lui permit de mettre en valeur son talent d’observateur exact, aigu et même crue, ses dons de coloriste et d’un art des visions brusques et violentes. Sous les formes multiples de la vie, qu’il saisit avec force et qu’il note avec une sobre puissance, il recherche les sentiments primitifs, fussent-ils excessifs ou pervers ; il lui plaît de les retrouver aussi bien chez les habitants des campagnes sauvages que chez les habitués des salons parisiens. La nature humaine dans sa violence, voilà  qu’il aime.

En corse, il contemple le maquis, les « montagnes pelées », les « blanches chapelles funéraires », les maisons fortifiées, les « châtaigniers séculaires d’où s’envole la rêverie d’Orso » ; il peint d’une touche sûre et rapide ce paysage ensoleillé. Il s’informe des usages locaux, il prête l’oreille à la « ballata » et au « vocero », et il note encore les traits des moeurs qu’il recueille et qui sont indispensables à l’intelligence des caractères étranges qu’il veut mettre en relief. Il étudie enfin la Colomba vivante dont il va faire l’héroïne de sa nouvelle et il fixe son caractère, farouche et vrai, pour la postérité »
(J. Béder, P. Hazard, Littérature française, II, p.267)

La grande rareté de cette originale en belle condition d’époque est soulignée par les bibliographes :

« Cet ouvrage est rarissime en reliure d’époque de bonne qualité. Un amateur pourra se contenter à la rigueur d’un exemplaire en reliure moderne ou en reliure ancienne fort simple » (Clouzot).

Superbe exemplaire pur et élégamment relié à l’époque en demi-maroquin orné à la grotesque par Andrieux, relieur de la Maison d’Orléans, avec sa signature en queue du dos.

Provenance : Bibliothèque du Vicomte Etienne de Bellaigue de Bughas, avec ex-libris.

Informations complémentaires

Année

Auteur

Siècle

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Carmen”

CONTACT

ADRESSE 1 rue de l’Odéon, 75006 Paris
MOBILE +33 (0) 6 18 08 13 98
TEL +33 (0) 1 42 22 48 09
FAX +33 (0) 1 42 84 09 69
MAIL asourget@hotmail.com
   librairie@ameliesourget.net
 
Plan d’accès

HORAIRES

LUNDI 10h – 13h / 14h – 18h
MARDI 10h – 13h / 14h – 19h
MERCREDI 10h – 19h
JEUDI 10h – 19h
VENDREDI 10h – 13h / 14h – 19h
SAMEDI 10h – 13h / 14h – 18h
 
Visite virtuelle de notre librairie