35 000 Autres devises

CONVERSION DU PRIX DE L’OUVRAGE

(taux de change mis à jour quotidiennement)

fermer

Mirabeau - Quesnay
Philosophie rurale,
1763.

35, 000 

Catégories : ,

Description

 Édition originale rare de cet ouvrage majeur
issu de l’étroite collaboration de Mirabeau et Quesnay.

 Exemplaire portant un ex-dono de l’auteur
et comportant de nombreuses annotations autographes dans le texte. 


Mirabeau, Victor Riquetti marquis de, Quesnay, François. Philosophie rurale ou économie générale et politique de l’agriculture, réduite à l’ordre immuable des Loix physiques & morales, qui assurent la prospérité des Empires.
Amsterdam, chez les libraires associés, 1763.

In-4 de (2) ff., XXV, (1) p., 412 pp., 3 tableaux hors texte
Pleine basane, dos lisse orné de fleurons dorés, pièce de titre en maroquin brun, coupes ornées de motifs à froid, tranches rouges. Reliure de l’époque.

252 x 194 mm.

Édition originale rare de cet ouvrage majeur, « le meilleur de tous les livres de Mirabeau ».
(E. Daire), comportant 3 tableaux économiques de Quesnay à pleine page, hors texte.

Tchemerzine, IV, 286; Kress, 6120; Conlon 63 :1131 ; Quérard, VI, 154 ; Coquelin, II, p.191 ; Bibliotheca Hulthemiana, n°6039.

Cet ouvrage, « le meilleur de Mirabeau » (Journal des économistes, II, p.66), est d’après Weulersse,  « le produit d’une intime collaboration entre Mirabeau et Quesnay. »

La Philosophie rurale, texte majeur de la physiocratie, est longtemps restée dans l’ombre du Tableau économique et des autres écrits de François Quesnay. Aujourd’hui sa place essentielle dans le corpus physiocratique est bien mieux connue. Toutefois l’on s’interroge toujours quant à la date exacte de la publication de La Philosophie rurale et quant à la répartition des parties entre Mirabeau et Quesnay.

 « Dans la « Notice abrégée des différents écrits modernes qui ont concouru en France à former la science économique », Du Pont range la philosophie rurale au mois de novembre 1763. De son côté la Correspondance littéraire de Grimm ne l’indique pas avant le mois de février 1764. Toutefois, la notice laisse entendre que l’ouvrage était imprimé depuis un certain temps avant d’être autorisé à la vente. D’autres sources confirment ce délai de 4 mois au moins entre la fin de l’impression et la mise en vente de l’ouvrage, déjà imputable à la censure. Dans le Journal de la librairie rédigé pour le comte de Malesherbes, directeur de le Librairie, l’inspecteur d’Hémery mentionne la Philosophie rurale à la date du 8 septembre 1763. Avec la Philosophie rurale l’ambiguïté de la notion d’auteur au XVIIIe siècle, et plus particulièrement au sein de l’école physiocratique, apparaît. L’ouvrage est généralement attribué à Mirabeau. D’autre part, les témoignages bien informés de l’époque rappellent le rôle déterminant joué par Quesnay dans sa réalisation. » (F. Quesnay, Œuvres économiques complètes, pp. 639-642).

 « C’est avec la parution de la Philosophie rurale, un ouvrage majeur de la Physiocratie, que Mirabeau va associer économie politique et science. Dans cet ouvrage Mirabeau met l’accent sur l’importance accordée aux « calculs », un aspect remarquable de l’économie politique de Quesnay dans son Tableau économique. Eclairer les élites dirigeantes sur l’existence de l’ordre naturel et sur la nécessité d’établir un gouvernement fondé sur la reconnaissance de l’évidence des lois économiques : tel est le propos que s’est fixé le marquis de Mirabeau. » (Cesare Beccaria, M. G. Vitali-Volant, p.43).

« Il atteignit l’apogée de sa réputation par l’ouvrage qu’il publia en 1763, Philosophie rurale ou Economie générale… » (Revue bleue politique et littéraire).

Précieux exemplaire portant un ex-dono de l’auteur et comportant plusieurs annotations autographes de deux anciens possesseurs commentant l’ouvrage en marge du texte,  aux pages 40, 103, 107, 247 et 329, avant que l’exemplaire n’ait été relié.

Précieux exemplaire grand de marges, très pur intérieurement, conservé dans sa reliure de l’époque.

Provenance : Bibliothèque Conte Cesare Maria de vecchi di val Cismon, avec ex-libris.

Commandant général de la milice italienne en 1923, il participe en qualité de membre du quadriumvirat à la marche sur Rome même s’il n’approuve pas ce choix. Il représente l’aile monarchique et légitimiste du mouvement fasciste. Du 1923 à mai 1928, il est gouverneur de la Somalie. Le 24 juillet 1943, il vote en faveur de l’ordre du jour de Dino Grandi qui retire à Benito Mussolini son rôle de commandant des forces armées. Après la libération de Benito Mussolini et la constitution de la République sociale italienne, il est condamné à mort par contumace lors du procès de Vérone.

Informations complémentaires

Année

Auteur

Siècle

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Philosophie rurale”

CONTACT

ADRESSE 1 rue de l’Odéon, 75006 Paris
MOBILE +33 (0) 6 18 08 13 98
TEL +33 (0) 1 42 22 48 09
FAX +33 (0) 1 42 84 09 69
MAIL asourget@hotmail.com
   librairie@ameliesourget.net
 
Plan d’accès

HORAIRES

LUNDI 10h – 13h / 14h – 18h
MARDI 10h – 13h / 14h – 19h
MERCREDI 10h – 19h
JEUDI 10h – 19h
VENDREDI 10h – 13h / 14h – 19h
SAMEDI 10h – 13h / 14h – 18h
 
Visite virtuelle de notre librairie