Monstrelet
19 000 Autres devises

CONVERSION DU PRIX DE L’OUVRAGE

(taux de change mis à jour quotidiennement)

fermer

Enguerrand de Monstrelet
Chroniques,
1603.

19, 000 

Catégories : ,

Description

« La Chronique de Monstrelet est un témoignage important
pour l’histoire de la première moitié du XVè siècle
»
(Gillette Tyl-Labory).

Très bel et précieux exemplaire conservé dans sa reliure
en maroquin de l’époque aux armes de Sully (1559-1641),
célèbre surintendant des finances et ami personnel d’Henri IV.


 

Monstrelet, Enguerrand de. Chroniques d’Enguerran de Monstrelet gentil-homme jadis demeurant à Cambray en Cambresis. Contenans les cruelles guerres civilles entre les maisons d’Orleans & de Bourgogne, l’occupation de Paris & Normandie par les Angloisd, l’expulsion d’iceux, & autres choses memorables advenues de son temps en ce Royaume, & pays estranges.… Le second volume… Le tiers volume de Enguerrant de Monstrelet.
Paris, Marc Orry, 1603.

3 tomes en 3 volumes in-folio de : I/ (12) ff., 318 ff. (mal chif. 328), (4) ff. ; II/ (8) ff., 205 ff., (6) pp. et (8) ff.; III/ (9) ff., 130 ff., 124 ff. (10) ff. de table.
Maroquin rouge, double encadrement à la Duseuil de triple filet or et filet en pointillé sur les plats, armoiries frappées or sur les plats supérieurs, emblème frappée or sur les plats inférieurs, dos lisse orné de filets et pointillé dorés, or sur les coupes, tranches jaspées. Reliure de l’époque.

352 x 223 mm.

L’une des plus belles et des plus rares éditions des Chroniques de Monstrelet.
Rare et recherchée, elle est demeurée inconnue de Brunet.
Tchemerzine, IV, 869.

« L’édition des Chroniques de Monstrelet la plus complète est celle de 1603, donnée par Duchesne.
U
n livre très rare en condition ancienne » (Bulletin du bibliophile, Janvier, Xeme série, n°1804).

La chronique de Monstrelet continue celle de Froissart.
Elle s’étend de 1400 à 1498.

« Monstrelet passe pour avoir écrit son histoire pour la maison de Luxembourg ; il déclare avoir travaillé à la compilation de son livre « en la noble cité de Cambray, ville séant en l’empire d’Alemaigne ».

Le plus consciencieux de ses éditeurs, M. Douet d’Arcq, juge son travail en ces termes : « Dans cette suite de nos anciennes chroniques françaises, qui s’ouvre à Villehardouin et s’arrête à Philippe de Commines, Monstrelet tiendra toujours une place importante. Il a eu soin de recueillir et nous a conservé dans sa Chronique une foule de pièces très instructives, en sorte que, son récit est encore, pour le fond, le guide le plus sûr pour pénétrer dans le détail si complexe des faits qui ont signalé la première moitié du XVe siècle ».

Ces faits ne sont autres que les évènements des guerres civiles entre les maisons d’Orléans et de Bourgogne, l’occupation de Paris et de la Normandie par les Anglais, leur expulsion du territoire français…

Monstrelet ne dissimule pas son attachement pour les ducs de Bourgogne qu’il suivit au siège de Compiègne en 1430.

La Chronique de Monstrelet a été consultée et suivie par le président Hénault, et mise à profit par les historiens de l’école moderne. Déjà des publicistes tels que Bayle, Moréri, Duverdier, Sorel, Lenglet-Dufresnoy avaient loué la fidélité des dates, la clarté des faits et la simplicité du style. Nos historiens modernes estiment surtout l’utilité du nombre infini de pièces justificatives, de documents précieux que Monstrelet a eu le soin de recueillir et de conserver.

« La Chronique de Monstrelet est un témoignage important pour l’histoire de la première moitié du XVè siècle. C’est un récit original, dans lequel l’auteur mêle adroitement sources écrites et témoignages oraux. Il confronte ses différentes informations, les vérifie, les critique, et ajoute son expérience personnelle » (Gillette Tyl-Labory).

Très bel et précieux exemplaire, conservé dans sa reliure en maroquin rouge de l’époque aux armes de Sully (1559-1641).

De religion protestante, Maximilien Ier de Béthune, duc de Sully, baron, puis marquis de Rosny (1559-1641) servit d’abord dans l’armée d’Henri de Bourbon, roi de Navarre, qui le nomma conseiller de Navarre et chambellan ordinaire. Henri IV, qu’il avait longtemps servi de son épée, le nomma successivement conseiller d’Etat et des finances en 1594, surintendant des bâtiments et fortifications, chambellan, grand voyer de France en 1597, surintendant des finances en 1598, grand maître de l’artillerie en 1599, gouverneur de la Bastille en 1602, ambassadeur en Angleterre et gouverneur du Poitou en 1603. Sully, dont on connaît le rôle bienfaisant tant dans la réorganisation des finances que dans le développement de l’agriculture, était mêlé à toutes les affaires aussi bien intérieures qu’extérieures et souvent même à celles de la vie privée d’Henri IV, dont il était l’ami personnel ; à la mort de ce prince, il perdit son influence politique et donna sa démission de la surintendance des finances et du gouvernement de la Bastille en 1611 ; mais, bien qu’il fut retiré des affaires, on eut cependant recours à sa grande expérience politique de temps à autre et Louis XIII le créa maréchal de France en 1634. Il mourut le 22 décembre 1641, laissant des Mémoires très importants pour l’histoire d’Henri IV. (O. Hermal, pl.441).

Informations complémentaires

Année

Auteur

Siècle

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Chroniques”

CONTACT

ADRESSE 1 rue de l’Odéon, 75006 Paris
MOBILE +33 (0) 6 18 08 13 98
TEL +33 (0) 1 42 22 48 09
FAX +33 (0) 1 42 84 09 69
MAIL asourget@hotmail.com
   librairie@ameliesourget.net
 
Plan d’accès

HORAIRES

LUNDI 10h – 13h / 14h – 18h
MARDI 10h – 13h / 14h – 19h
MERCREDI 10h – 19h
JEUDI 10h – 19h
VENDREDI 10h – 13h / 14h – 19h
SAMEDI 10h – 13h / 14h – 18h
 
Visite virtuelle de notre librairie