9 500 Autres devises

CONVERSION DU PRIX DE L’OUVRAGE

(taux de change mis à jour quotidiennement)

fermer

Brice
Nouvelle description de la ville de Paris et de tout ce qu’elle contient de plus remarquable,
1725.

9, 500 

Catégorie :

Description

La description de Paris de Brice illustrée de 41 planches, reliée en maroquin rouge aux armes de la duchesse d’Orléans, Auguste-Marie-Jeanne de Bade (1704-1726), l’une des plus rares provenances féminines du XVIIIè siècle.

Paris, 1725.

_______________________

Brice, Germain. Nouvelle description de la ville de Paris et de tout ce qu’elle contient de plus remarquable. Huitième édition revue & augmentée de nouveau.

Paris, Fournier, 1725.

4 volumes in-12, maroquin rouge, triple filet encadrant les plats, armoiries au centre, dos à nerfs orné, coupes décorées, tranches dorées. Reliure de l’époque.

165 x 91 mm.

Edition en partie originale illustrée de 41 planches dont un plan.

« Pour la première fois, un ouvrage se propose de décrire au voyageur étranger et à l’amateur la ville de Paris dans sa réalité topographique » (Jean-Pierre Babelon).

Dans l’une de ses préfaces, Brice mentionnait : « Personne ne sauroit disconvenir que la ville de Paris ne contienne à présent une infinité de diversitez surprenantes & tres-dignes d’admiration, & qu’elle a de si grands avantages sur toutes les plus fameuses Villes que l’on connoît, qu’il n’est pas étonnant d’y voir un concours continuel d’étrangers qui y viennent de tous les endroits de l’Europe, pour en être éclaircis par eux-mêmes. Cette édition contient quantité de nouveautez de diverses espèces, recherchées avec bien du soin ; comme édifices construits depuis peu, bibliothèques nombreuses plus qu’en aucune Ville de l’Europe, cabinets de differentes raretez, & mille autres choses singulières qui ont été formées dans ces dernières années… ».

Germain Brice (1653-1727) s’inscrit dans une longue lignée d’historiens parisiens initiée par Gilles Corrozet et le père Jacques du Breul. Néanmoins, il se démarque de ses prédecesseurs en offrant une vision moderne de la ville dans son ouvrage présenté sous la forme d’un guide pratique pour les voyageurs, leur donnant l’occasion de découvrir les richesses architecturales et artistiques de la capitale.. Cette approche novatrice lui assure un véritable succès et fait de cet ouvrage le guide de Paris le plus populaire des XVIIe et XVIIIe siècle.

Le succès constant de ce livre, incite les libraires à poursuivre son édition en faisant appel à d’autres historiens pour l’actualiser.

C’est en promeneur curieux de toutes les richesses architecturales de Paris et fin connaisseur des collections des amateurs de l’époque que Germain Brice décrit les beautés de la capitale. Le trajet de découverte proposé débute par Le Louvre, se poursuit par la rive droite d’ouest en est puis par la rive gauche d’est en ouest pour rejoindre l’Ile de la Cité, Notre-Dame, l’Hôtel-Dieu, le Palais et les Ponts. La dernière édition s’éloigne du propos initial, un guide de Paris, pour devenir un ouvrage destiné aux amateurs d’art détaillant les richesses artistiques de la capitale.

A partir de la cinquième édition (1706) apparaissent des figures gravées illustrant le texte. Elles augmenteront au fur et à mesure des différentes parutions comme la pagination passant de 565 pages dans l’édition d’origine à plus de 2000 en 1752 pour la dernière édition. Les meilleurs dessinateurs et graveurs du temps, Jean Chaufourier, Antoine Hérisset, Ferdinand Delamonce, Claude Lucas, Gérard Jean-Baptiste Scotin, Jean-Baptiste Scotin, Antoine Aveline seront mobilisés pour assurer ces illustrations. La dernière édition (1752) comprend quarante et une figures dont le plan dépliant de Paris regravé pour la circonstance.

Précieux exemplaire relié en maroquin rouge aux armes de la Duchesse d’Orléans.

Auguste-Marie-Jeanne de Bade, fille de Louis Guillaume, margrave de Baden-Baden, généralissime des troupes de l’Empire, et de Françoise-Sibylle de Saxe Lauenbourg, née le 10 novembre 1704. Elle épousa en 1724 Louis 1er, duc d’Orléans, fils du Régent, décédé en 1752. Elle mourut des suites de la naissance de son second enfant, le 8 août 1726, au Palais Royal, à Paris.

Cette provenance est l’une des plus rares de la bibliophilie féminine du XVIIIè siècle, Marie‑Jeanne de Bade étant décédée à l’âge de 23 ans.

Informations complémentaires

Année

Auteur

Siècle

CONTACT

ADRESSE 1 rue de l’Odéon, 75006 Paris
MOBILE +33 (0) 6 18 08 13 98
TEL +33 (0) 1 42 22 48 09
FAX +33 (0) 1 42 84 09 69
MAIL asourget@hotmail.com
   librairie@ameliesourget.net
 
Plan d’accès

HORAIRES

LUNDI 10h – 13h / 14h – 18h
MARDI 10h – 13h / 14h – 19h
MERCREDI 10h – 19h
JEUDI 10h – 19h
VENDREDI 10h – 13h / 14h – 19h
SAMEDI 10h – 13h / 14h – 18h
 
Visite virtuelle de notre librairie