5 500 Autres devises

CONVERSION DU PRIX DE L’OUVRAGE

(taux de change mis à jour quotidiennement)

fermer

Platon
Le Phedon,
1553.

5, 500 

Catégorie :

Description

Édition originale de langue française du « Phédon » de Platon imprimée en 1553
conservée dans sa reliure en vélin ancien.


 

Platon. Le Phedon de Platon traittant de l’immortalite de l’ame, presenté au Roy treschrestien Henri II de ce nom, à son retour d’Allemagne.
Paris, Sébastien Nyuelle. Avec privilège du Roy pour dix ans. 1553.

In-4 de (4) ff., 350 pp., (1 f.).
Vélin à recouvrement, dos lisse. Reliure ancienne.

219 x 155 mm.

Edition originale de langue française du Phédon, œuvre essentielle de Platon exposant les principaux points de sa doctrine.

Elle est ici traduite du Grec en français par Louis Le Roy (1510-1577), « le plus grand helléniste français ».

Brunet, IV, 701 ; Graesse, V, 324.

Louis Le Roy, dit Regius, est l’un des personnages les plus méconnus d’un groupe d’ « humanistes de la seconde génération ».

Ce personnage qui semble avoir vécu sur les bords de la célébrité, en particulier dans ses relations avec Du Bellay et la Pléiade, apparaît rétrospectivement comme le plus grand helléniste français et comme celui qui a fait connaître, auprès d’un large public, les œuvres politiques de l’Antiquité.

Excellent traducteur, à bien des égards supérieur aux traducteurs modernes, il a choisi essentiellement le domaine intermédiaire entre la morale (Isocrate et ses discours aux jeunes princes), la philosophie (Platon : Timée, Phédon, Banquet) et la politique (Démosthène, Platon et Aristote).

Dans cette œuvre, les principaux personnages prenant part au dialogue sont : Socrate, Phédon, Simmias et Cébès. Les voici dans la cellule, où Socrate, victime de la réaction des sophistes qu’il combattait, et condamné à mort comme corrupteur de la jeunesse, attend que son geôlier lui apporte la ciguë.

Autour de lui se pressent ses disciples et ses amis.

Après avoir fait admettre qu’un véritable philosophe ne saurait avoir peur de la mort, Socrate soulève la question de la survivance de l’âme et de son devenir.

Socrate est aussitôt invité par ses amis à démontrer l’immortalité de l’âme, et ce grave problème occupera la plus grande partie du dialogue.

Donnant de notre monde, replacé dans l’ensemble de l’Univers, une vision merveilleuse et symbolique, Socrate se livre à de brillantes hypothèses cosmologiques.

Mais l’heure presse : Socrate se retire dans une autre pièce pour prendre son bain, puis fait appeler le geôlier qui lui apporte la ciguë. L’ayant bue avec une parfaite sérénité, Socrate s’allonge sur sa couche : mais, avant de mourir, il dit encore à Criton :

« Nous devons un coq à Asclépios : payez le, ne l’oubliez pas ! ». Telles furent ses dernières paroles. Socrate, qui avait promis de sacrifier un coq à Asclépios (Esculape) s’il guérissait d’une maladie dont il était affligé, se devait d’exécuter sa promesse, la mort lui apportant avec le repos la libération de sa maladie.

Cette première édition de langue française du Phédon est l’œuvre de Louis Le Roy (1510-1577), considéré « comme une haute figure de l’humanisme de la Renaissance ».

Il eut pour maître Guillaume Budé dont il devait écrire une biographie.

« Esprit vif et curieux, il compte parmi les hellénistes les plus enthousiastes de son temps ».

Lié d’amitié avec Joachim Du Bellay, le poète le pare du titre de « Platon Français ».

Précieux exemplaire pur et grand de marges, conservé dans sa reliure ancienne en vélin à recouvrement.           

 

Informations complémentaires

Année

Auteur

Siècle

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le Phedon”

CONTACT

ADRESSE 1 rue de l’Odéon, 75006 Paris
MOBILE +33 (0) 6 18 08 13 98
TEL +33 (0) 1 42 22 48 09
FAX +33 (0) 1 42 84 09 69
MAIL asourget@hotmail.com
   librairie@ameliesourget.net
 
Plan d’accès

HORAIRES

LUNDI 10h – 13h / 14h – 18h
MARDI 10h – 13h / 14h – 19h
MERCREDI 10h – 19h
JEUDI 10h – 19h
VENDREDI 10h – 13h / 14h – 19h
SAMEDI 10h – 13h / 14h – 18h
 
Visite virtuelle de notre librairie