7 500 Autres devises

CONVERSION DU PRIX DE L’OUVRAGE

(taux de change mis à jour quotidiennement)

fermer

Restif de la Bretonne, Nicolas Edme
Les Parisiennes,
1787.

7, 500 

Catégorie :

Description

Précieuse édition originale des Parisiennes,
en séduisante reliure de l’époque.

Neufchâtel et Paris, 1787.


 

Restif de La Bretonne, Nicolas Edme. Les Parisiennes, ou XL Caractères généraux pris dans les Mœurs actuelles, propres à servir à l’instruction des personnes du sexe : tirés des Mémoires du nouveau Lycée des mœurs.
Neufchâtel et Paris, Guillot, 1787.

4 volumes in-12 de : I/ 300 pp. et 6 figures ; II/ 388 pp. et 4 figures ;  III/ 392 pp. et 5 figures ; IV/
380 pages, (2) ff. et 5 gravures.
Veau moucheté, double filet à froid encadrant les plats, dos lisses ornés de fleurons dorés, pièces de titre et de tomaison en maroquin vert filet doré sur les coupes, tranches marbrées.
Reliure de l’époque.

167 x 98 mm

Édition originale.

Rives-Child, pp.302-303 ; Jacob, pp.247-257 ; Cohen, 504 ; Gay, III, 641 ; Cioranescu XVIIIe s., 52697.

Restif de la Bretonne commença « Les Parisiennes » en décembre 1785, elles étaient achevées en octobre 1786 et parurent en avril 1787.

« M’étant aperçu que je n’avais pas encore donné aux femmes, dans les quatre volumes précédents, tous les préceptes pratiques nécessaires, je composai « Les Parisiennes », dans lesquelles j’enseigne aux femmes les moyens de conserver le goût des hommes, par leur caractère et leur propreté. Pour cet article-ci je leur mets le doigt dessus en leur disant : « Lavez-vous comme une Musulmane … ».

L’iconographie se compose de 20 ravissantes gravures non signées, 16 de Binet, l’illustrateur préféré de Restif et 4 de Richomme, Aze et Berthet.

D’un charme tout à fait particulier dans l’histoire du livre illustré du XVIIIè siècle, « elles sont très singulières », mentionne Cohen.

« Elles offrent des têtes de femmes si variées et si piquantes qu’on peut les prendre pour des portraits. Il faut en attribuer la composition au caprice de Restif. »

« Cubières-Palmézeaux parle avec un réel enthousiasme des « Parisiennes » en déclarant que c’est un des meilleurs ouvrages de Restif. Il cite tout l’avant-propos, avec les statuts du Lycée des Mœurs. Il rappelle aussi que Butel-Dumont, qui avait échoué dans ses démarches pour faire couronner par l’Académie française « La Vie de mon père », comme un chef-d’œuvre de littérature morale en intéressant à son idée d’Alembert et quelques autres académiciens, s’était mis en tête d’obtenir un prix d’utilité pour l’auteur des « Parisiennes ». Ce projet n’eut pas de suite, et Restif n’en devint que plus hostile à l’Académie ».

Très séduisant exemplaire conservé dans sa fraîche reliure de l’époque.

Très lus et très appréciés les ouvrages de Restif de la Bretonne en fraîche reliure de l’époque sont rares.

Informations complémentaires

Année

Auteur

Siècle

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les Parisiennes”

CONTACT

ADRESSE 1 rue de l’Odéon, 75006 Paris
MOBILE +33 (0) 6 18 08 13 98
TEL +33 (0) 1 42 22 48 09
FAX +33 (0) 1 42 84 09 69
MAIL asourget@hotmail.com
   librairie@ameliesourget.net
 
Plan d’accès

HORAIRES

LUNDI 10h – 13h / 14h – 18h
MARDI 10h – 13h / 14h – 19h
MERCREDI 10h – 19h
JEUDI 10h – 19h
VENDREDI 10h – 13h / 14h – 19h
SAMEDI 10h – 13h / 14h – 18h
 
Visite virtuelle de notre librairie