3 700 Autres devises

CONVERSION DU PRIX DE L’OUVRAGE

(taux de change mis à jour quotidiennement)

fermer

Restif de la Bretonne, Nicolas Edme
La Vie de mon père,
1779.

3, 700 

Catégorie :

Description

Édition originale de La Vie de mon père
conservée dans son cartonnage du temps.


 

Restif de la Bretonne, Nicolas Edme. La vie de mon père. Par l’Auteur du Paysan perverti.
Neufchatel, et se trouve à Paris, veuve Duchesne, 1779.

Deux parties en 1 volume in-12 de (3) ff., 152 pp.  ; 139 pp. , (3) pp.
Cartonnage, dos lisse orné de faux filets et fleurons dorés, pièce de titre en maroquin rouge, tranches jaspées, infimes taches à qq. ff. sans atteinte au texte.
Reliure de l’époque. 

166 x 96 mm.

Édition originale, second tirage « du plus célèbre de tous les livres de Restif » (Dictionnaire des Œuvres).

Elle est ornée de 14 gravures à pleine page hors texte et de 2 portraits en médaillon représentant le père et la mère de l’auteur, sur le titre de chaque partie.

Rive Childs, 248-249 ; Lacroix, pp. 152-154 ; Cohen, 501 ; Pichon, 3426 ; Bulletin Morgand et Fatout, 5243 et 9533 ; Sander, 1713.

Considéré par son auteur comme l’écrit le plus estimable qu’il eût produit, cette biographie vivante du père de Restif reste une des peintures les plus précises de la condition paysanne peu avant la Révolution et une excellente source de renseignements sur le monde rural en France au dix-huitième siècle.
L’auteur relate avec une grande fraîcheur de style les travaux et les jours d’Edmé Restif (1692- 1764) laboureur bourguignon.

Le ton sensible adopté par l’auteur s’accordait si bien au goût du jour que ce fut un succès.

Avec pour toile de fond la France au dernier siècle de l’Ancien Régime, Restif fait revivre une inoubliable figure de paysan vénéré de ses concitoyens, les villageois de Sacy.
C’est là du meilleur Restif avec, dans la facture, l’aisance et le coloris d’un écrivain-né.
C’est à la fois un monument élevé à son père par un fils se reprochant, sans trop y croire, d’avoir dérogé en abandonnant la terre, un document sur la vie paysanne et l’évocation d’un cocon familial, d’une communauté patriarcale et du pays de son enfance. (Dictionnaire des Œuvres).

Voici ce qu’en dit Restif : « Cet ouvrage, le plus estimable des miens et celui dont le succès a été le plus général, me fut inspiré tout à coup, en finissant l’impression du “Nouvel Abeilard”, à laquelle j’avais travaillé sans relâche, je mis la main à la plume avec ardeur et je l’écrivis tout d’un trait, car je ne fus occupé d’autre chose, tant que l’impression dura. » (Mes ouvrages, p. 149).

« C’est de ce petit ouvrage composé en 1778 qu’un homme en place a dit : “Je voudrais que le Ministère en fit tirer cent mille de ces petites parties pour les distribuer gratis à tous les chefs de villages”. » (Revue des ouvrages, p. CLXXXV).

Le Journal de Paris (n° du mercredi 24 mars 1779) avait fait le plus grand éloge de La Vie de mon père : «Cette nouvelle production de Restif de la Bretonne nous semble au-dessus de tout ce qu’il a publié, tant pour le choix du sujet que par l’utilité, la simplicité, on peut même dire par la grandeur des sentiments. Tout y est naturel, intéressant, vrai. »

Exemplaire conservé dans son précieux cartonnage de l’époque.

Informations complémentaires

Année

Auteur

Siècle

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La Vie de mon père”

CONTACT

ADRESSE 1 rue de l’Odéon, 75006 Paris
MOBILE +33 (0) 6 18 08 13 98
TEL +33 (0) 1 42 22 48 09
FAX +33 (0) 1 42 84 09 69
MAIL asourget@hotmail.com
   librairie@ameliesourget.net
 
Plan d’accès

HORAIRES

LUNDI 10h – 13h / 14h – 18h
MARDI 10h – 13h / 14h – 19h
MERCREDI 10h – 19h
JEUDI 10h – 19h
VENDREDI 10h – 13h / 14h – 19h
SAMEDI 10h – 13h / 14h – 18h
 
Visite virtuelle de notre librairie